Sénégal: L'Assemblée nationale étudie le projet de loi sur le développement des start-up

Le ministre sénégalais de l'Économie, du Plan et de la Coopération, M. Amadou Hott à déclaré le 5 décembre 2019 lors de la conférence de presse organisé par la Banque islamique de développement, en prélude au Sommet des transformateurs pour l'atteinte des objectifs de développement durable (ODD), que le texte juridique pour l'adoption des start-up est en phase d'étude à l'Assemblée nationale.

«L'objectif du gouvernement est que les jeunes, les innovateurs, d'où qu'ils viennent, qu'ils soient du Sénégal, d'Afrique et d'ailleurs, puissent se positionner au Sénégal, inventer au Sénégal, vendre au Sénégal, vendre en Afrique, vendre dans le reste du monde et employer des jeunes Sénégalais et des jeunes Sénégalaises», a fait savoir le ministre Amadou Hott.

La nouvelle loi prévoit des dispositions qui permettront aux start-up sénégalaises de se développer et d'émerger dans tous les secteurs d'activités.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.