Togo: Une visite axée sur les questions économiques

6 Décembre 2019

Après un dîner officiel hier soir, le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a entamé ce vendredi le volet économique et diplomatique de sa visite au Togo.

Il s'est rendu au port de Lomé et a été briefé sur le fonctionnement de cette plateforme, l'une des plus performantes en Afrique. Lomé est la porte d'accès pour les pays enclavés comme le Niger, le Mali et le Burkina Faso.

Il s'est ensuite rendu au centre de formation aux opérations de maintien de la paix. Chaque année, des centaines de Casques bleus sont formés avant leur déploiement sur différents théâtres d'opération : Mali, Soudan, Haïti ...

Selon le programme communiqué par la présidence sud-africaine, Cyril Ramaphosa et Faure Gnassingbé auront dans la journée des discussions à la présidence.

A cette occasion, un accord cadre devrait être signé en matière de coopération agricole, de gestion des ports, des mines et de l'énergie.

La présence économique sud-africaine est déjà une réalité au Togo. Ecobank a comme actionnaire de référence Nedbank.

'Les visites de travail du Président Ramaphosa dans les républiques sœurs (de Guinée, du Ghana et du Togo, ndlr) offrent à l'Afrique du Sud l'occasion d'explorer de nouveaux domaines de coopération avec les trois États partenaires et de promouvoir une intensification des échanges commerciaux et des investissements', souligne un conseiller du chef de l'Etat sud-africain.

Il ajoute que cette tournée est aussi l'occasion d'échanger sur les questions d'intérêt mutuel 'liées à la quête d'un continent pacifique et prospère en Afrique, conformément aux aspirations de l'agenda transformateur de l'Union africaine'.

La délégation sud-africaine comprend plusieurs ministres : Relations internationales & Coopération, Agriculture, Vétérans militaires, Sécurité d'Etat et Commerce et Indistrie (ministre adjoint).

M. Ramaphosa quittera le Togo en fin d'après-midi.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.