Sénégal: Saint-Louis - Lancement du projet de gestion durable des terres dans l'aire du patrimoine régional des 3 marigots

6 Décembre 2019

Le Projet de Promotion de la Gestion durable des Terres dans l'aire du patrimoine régional des trois (3) marigots a été lancé hier, jeudi 05 décembre, dans les locaux de la Gouvernance de Saint-Louis.

C'est un projet pilote d'adaptation aux changements climatiques inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la phase II du Projet de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (PGIRE II), au titre du volet Renforcement de la Résilience du Bassin du Fleuve Sénégal face aux changements climatiques.

Le projet vise 18 villages de trois communes du département de Saint-Louis que sont Fass-Ngom, Gandon et Diama.

Il est financé à hauteur de 213.000 euros pour une durée de 20 mois. Ce projet fait partie d'un portefeuille de trois projets ayant été soumis par le Sénégal et qui devront être mis en œuvre dans la partie sénégalaise du bassin versant du Fleuve Sénégal.

Sa mise en œuvre communautaire sera appuyée par le groupement d'ONGs à savoir Green Sénégal et Eau Vive Sénégal.

"Ce projet devra être mis en œuvre par les communautés à la base qui sont ici à Saint-Louis et l'ONG viendra en appui pour apporter son expertise technique mais aussi accompagner ces différentes communautés et les services techniques qui sont ici à Saint-Louis dans la mise en œuvre des activités prévues dans le cadre dudit projet", a renseigné Moussa Berté de la Cellule Nationale OMVS-OMVG du Sénégal.

Et Birame Dieng, le Chef de la Mission Appui à la mise en œuvre communautaire du Projet de Promotion de la Gestion Durable des terres au niveau des trois marigots dans la région de Saint-Louis, d'insister sur la finalité de ce projet.

"L'objectif principal de ce projet, c'est de contribuer à la régénération des ressources forestières, mais aussi à améliorer de manière durable les conditions de vie socioéconomiques des populations de la zone des trois marigots.

18 villages seront concernés par ce projet dans lesquels le groupement d'ONGs Green Sénégal et Eau Vive va développer des actions d'atténuation mais aussi des actions d'adaptation dans ces villages cibles.

Il s'agit de trois villages dans la commune de Diama, 11 villages dans la commune de Gandon et 4 villages dans celle de Fass-Ngom", a-t-il soutenu.

Il est ainsi prévu l'ouverture de pare-feu, l'installation d'une pépinière forestière, d'appuyer aussi les éleveurs qui seront impactés pour des cultures fourragères, mais aussi d'appuyer les agriculteurs dans le cadre de l'agro écologie mais également les pêcheurs dans le cadre des fermes aquacoles.

Et sans oublier aussi le développement des activités génératrices de revenus. Ces actions seront menées, à l'en croire, par et pour les populations.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.