Congo-Kinshasa: Les humanitaires ont besoin d'USD 1,8 milliards pour répondre aux besoins de la population en 2020

6 Décembre 2019

Les Nations Unies, en collaboration avec des centaines d'organisations humanitaires non-gouvernementales, ont présenté l'aperçu global de leurs plans pour aider 109 millions de personnes parmi les plus vulnérables, qui se retrouvent prises dans des crises humanitaires à travers le monde.

Les conflits prolongés, les phénomènes climatiques extrêmes, et l'effondrement de certaines économies ont poussé des millions de personnes aux limites de la survie.

Pour ce qui est de la République Démocratique du Congo, annonce OCHA RDC, la communauté humanitaire aura besoin de USD 1,8 milliard pour répondre aux besoins de 8,1 millions de personnes, représentant plus de la moitié de 15,9 millions de personnes ayant besoin d'assistance en 2020.

Selon ce Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), la violence et les conflits armés, l'insécurité alimentaire, la malnutrition, les épidémies, les catastrophes naturelles, le manque de services de base et infrastructures, sont autant de maux ayant entraîné la détérioration de la situation humanitaire, dont la plus grande conséquence demeure les déplacements massifs des populations.

Aussi, l'éclosion de nouvelles crises en 2019 a sérieusement affecté la situation humanitaire du pays. En même temps, le faible financement s'est invité avec à peine 45% des fonds collectés sur 12 mois.

L'ONU DEMANDE AU MONDE D'INVESTIR $29 MILLARDS DANS L'HUMANITAIRE EN 2020

Selon l'Organisation des Nations-Unies, un nombre record de 168 millions de personnes à travers le monde aura besoin d'aide humanitaire et de protection en 2020 car les conflits prolongés, les phénomènes climatiques extrêmes, et l'effondrement de certaines économies ont poussé des millions de personnes aux limites de la survie.

Ainsi, les organisations humanitaires ont présenté mercredi 4 décembre à Genève, leurs plans de réponse et ce qu'il en coûtera.

Par ailleurs, les statistiques ont montré qu' une personne sur 45 dans le monde a urgemment besoin de nourriture, d'abri, de soins médicaux, d'éducation d'urgence, de protection ou de toute autre aide basique.

La communauté humanitaire mondiale se dit déjà prête à apporter son aide et compte sur la générosité continue de la communauté internationale pour aider à sauver plus de vies et diminuer la souffrance humaine dans des crises s'étendant à 53 pays.

"Chaque jour, les Nations Unies et leurs partenaires apportent une aide vitale à des millions de personnes à travers le monde. Je vous encourage à nous aider à relever les défis humanitaires qui nous attendent en 2020", a dit le Secrétaire général António Guterres dans un message aux donateurs.

Il sied de noter que le nombre de personnes ayant besoin d'aide humanitaire de manière globale a augmenté de 22 millions depuis l'année dernière.

Les principaux éléments responsables de cette augmentation sont les conflits violents et prolongés, les phénomènes climatiques extrêmes associés au changement climatique et des économies sous-performants.

Les plans décrits dans le GHO 2020 visent à aider 109 millions de personnes vulnérables avec des financements requis chiffrés à près de $29 milliards. "La vérité brutale est que 2020 sera difficile pour des millions de personnes.

La bonne nouvelle est que la réponse humanitaire s'améliore, est plus efficace et plus rapide pour atteindre les plus vulnérables, y compris les femmes, les enfants et les personnes en situation de handicap », a dit le Coordonnateur des secours d'urgence, Mark Lowcock, en lançant le GHO 2020 à Genève.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.