Cameroun: Femmes rurales, déplacés internes, formations sanitaires - Le Cerac fait des heureux à Galim

La cérémonie de rétrocession de l'hôpital de district rénové et de remise de dons était présidée jeudi, 5 décembre 2019 par Véronique Nganou Djoumessi, représentante personnelle de Mme Chantal Biya.

Les 75 000 habitants de Galim n'oublieront pas le passage du Cercle des Amis du Cameroun (Cerac) chez eux. Hier, la localité située dans le département des Bamboutos, région de l'Ouest, a accueilli une forte délégation de membres de l'association caritative créée par l'épouse du président de la République, Mme Chantal Biya.

Les dames de l'association sont venues nombreuses arroser les populations de présents. Il y en avait pour les femmes, les jeunes, les déplacés internes, ainsi que les formations sanitaires du département.

Pour la circonstance, la présidente fondatrice du Cerac était personnellement représentée par Véronique Nganou Djoumessi.

Parmi les cadeaux, cet hôpital de district de Galim, sorti des décombres par le geste du Cerac. La formation sanitaire a été rénovée et a été dotée de deux nouveaux bâtiments. Un ouf de soulagement pour le directeur de l'hôpital, Dr Pepouomi Mama, qui a salué l'action salvatrice du Cerac.

L'hôpital qui existe depuis 59 ans est désormais capable de mieux répondre aux besoins des patients. A en croire Véronique Nganou Djoumessi, sitôt informée de l'état de délabrement avancé de cette structure, Chantal Biya, a engagé ses amazones pour entreprendre sa rénovation.

La réalisation est allée bien au-delà du souhait. En effet, la formation hospitalière s'est également vue doter de matériels médicaux et d'équipements divers. 22 autres formations sanitaires du département bénéficient également de ces dons divers.

Autre catégorie de bénéficiaires, les femmes, les jeunes et les personnes déplacées. Pour les 51 associations et groupements d'initiatives communes (Gic) de femmes, il y avait du matériel et des intrants agricoles tels des brouettes, des houes, des débroussailleuses, des moulins à maïs et autres pioches, sacs d'engrais et tronçonneuses. 24 associations de jeunes du département ont également reçu ces dons.

De la même manière, une attention particulière a été accordée aux personnes déplacées internes vivant dans les Bamboutos depuis le début des perturbations dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. Le département qui partage les frontières des deux régions, a déjà accueilli 5501 déplacés.

A l'esplanade de l'hôpital de district de Galim hier, environ 700 sont venus recevoir les présents du Cerac. Dans les paquets, des cartables, du riz, de l'huile, du poisson fumé, des couvertures et des matelas, entre autres.

Comme l'a relevé Véronique Nganou Djoumessi, il est important de renforcer les actions de solidarité à l'égard de ces personnes éloignées de leur résidence habituelle.

Selon elle, il s'agit pour le Cerac, avec la contribution de tous, de soulager les souffrances et d'améliorer la situation de chacun. Les populations de Galim en ont fait l'expérience.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.