Cameroun: 78 Cardiopad offerts aux hôpitaux

Des tablettes numériques révolutionnant les consultations à distance ont été remises hier au Minsanté par une entreprise de la place

78 Cardiopad remis au ministère de la Santé publique (Minsanté). C'est un don que vient de faire la société camerounaise Addax Petroleum à cette institution. Le donateur est une entreprise citoyenne qui oeuvre dans plusieurs domaines, entre autres, celui de la santé.

L'équipe a été reçue hier à Yaoundé par le ministre Manaouda Malachie, qui s'est montré très reconnaissant.

« Nous avons un objectif commun, parce que nous devons, dans une démarche de solidarité et d'équité, participer à la bonne santé de nos compatriotes qui n'ont pas toujours les mêmes moyens.

Nous voulons que cette démarche ne soit pas que pour ceux qui vivent dans les centres urbains. Qu'on essaie d'aller au plus près des populations car, c'est là qu'il peut se trouver les plus nécessiteux», a indiqué le ministre.

Et effectivement, c'est pour venir en aide aux populations rurales que Addax petroleum a fait ce don. Selon les responsables de l'entreprise, il n'existe que 65 cardiologues au Cameroun. Un effectif insuffisant pour les millions de Camerounais qui souffrent des maladies cardiovasculaires.

Et à cela s'ajoute le fait que 98% de ces cardiologues vivent en zone urbaine, ce qui cause par ricochet un diagnostic tardif des maladies cardiovasculaires et provoque l'augmentation de la mortalité due aux AVC au Cameroun. Les Cardiopad qui seront donc distribués dans plusieurs districts de santé du pays arrivent au moment opportun pour ces zones.

« C'est une belle perche tendue pour aller vers les populations les plus éloignées. Nous voulons aller là où les équipements de santé n'arrivent pas tôt pour offrir à chaque camerounais, où qu'il se trouve, la possibilité d'avoir accès aux soins de santé », a confié Christine Enyegue, représentante de Addax Petroleum.

Le Cardiopad qui est une invention de l'ingénieur polytechnicien Arthur Zang a cependant ceci d'avantageux que les techniciens de santé peuvent travailler avec le coeur tranquille dans des zones où il n'y a pas d'électricité.

Pour le ministre Manaouda Malachie, c'est une collaboration à encourager. Il a par ailleurs indiqué qu'il soutiendrait toute autre entreprise citoyenne qui voudrait intervenir dans le domaine de la santé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.