Guinée: 8 jeunes opposants tués par balles inhumés à Conakry

6 Décembre 2019

Comme on vous l'annonçait dans l'une de nos précédentes dépêches, huit jeunes tués les 4, 14 et 15 novembre dernier lors d'une marche funèbre et en marge d'une manifestation des opposants au changement constitutionnel en Guinée ont rejoint leur dernière demeure ce vendredi 6 décembre 2019 au cimetière de Bambeto dans la commune de Ratoma en banlieue de Conakry.

Après la lecture du Saint Coran et la prière funèbre, une foule compacte a accompagné ces "martyrs" jusqu'à leur dernière demeure sans incident majeur.

Plusieurs leaders du front national pour la défense de la Constitution (FNDC) étaient présents. C'est le cas de Cellou Dalein Diallo leader de l'UFDG, Abdrahmane Sanoh Coordinateur national du FNDC, Sékou Koundouno, Ibrahima Diallo, Bailo Barry Destin en main tous membres du front étaient présents.

Après l'enterrement, des jeunes en colère ont brûlé de pneus sur la chaussée, une voiture qui appartiendrait à un homme en tenue a été incendiée au rond point de Bambeto. Aucun agent des services de sécurité n'était visible sur le terrain.

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.