Afrique: Le Conseil de la FAO entérine des changements structurels, notamment à l'appui des pays moins développés

communiqué de presse

Rome — Les membres approuvent la création du nouveau Bureau de l'innovation, du Bureau des PEID/PMA/PDSL et du Cluster de la biodiversité

Le Directeur général de la FAO, M. Qu Dongyu, a félicité les États membres aujourd'hui en les remerciant d'avoir approuvé ses propositions de transformer la FAO en une Organisation plus transparente et plus efficace, en mesure de jouer un rôle plus dynamique dans les efforts mondiaux visant à atteindre les Objectifs de développement durable des Nations Unies.

Dans son discours de clôture de la 163ème session du Conseil de la FAO, organe directeur de l'Organisation, M. Qu s'est félicité de l'appui des Membres au Cluster de la biodiversité et à deux nouveaux bureaux - le Bureau pour l'innovation et un autre dédié à l'aide aux Petits états insulaires en développement (PEID), aux pays moins avancés (PMA) et aux pays en développement sans littoral (PDSL).

«Je salue cette approbation comme une marque forte de confiance dans la nouvelle FAO et ma vision de l'avenir de votre Organisation», a déclaré M. Qu.

Le Conseil a approuvé le Programme de travail et budget, ainsi que les ajustements que le Directeur général souhaitait apporter à la structure organisationnelle de la FAO.

«Nous sommes parfaitement conscients de la grande responsabilité qui repose sur nos épaules, celle de mieux faire, de travailler plus dur et de produire des résultats plus tangibles», a affirmé le Directeur général.

M. Qu s'est également félicité du soutien massif exprimé par le Conseil en faveur de la nouvelle «Initiative Hand-in-Hand». Cette initiative a pour but de créer un «jumelage» entre donateurs et bénéficiaires afin de soutenir les efforts ciblés et personnalisés au profit des populations plus vulnérables des pays les moins avancés du monde, de même que les personnes victimes de crises alimentaires.

Il a présenté l'initiative menée par les pays à ce jour dans le cadre de 150 réunions bilatérales avec des responsables gouvernementaux, le secteur privé, la société civile et le monde universitaire.

Le Directeur général a également salué la confirmation par le Conseil de la nomination d'une nouvelle Directrice générale adjointe, Mme Elizabeth Bechdol, en remplacement de M. Daniel J. Gustafson qui part à la retraite.

Il a en outre informé les membres du Conseil qu'il participera à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP25) à Madrid la semaine prochaine, qu'il signera un accord de 49 millions d'euros avec l'UE pour promouvoir le commerce et les investissements en Papouasie-Nouvelle-Guinée et qu'il prononcera une allocution liminaire au Forum mondial de la jeunesse en Égypte. Il prévoit également d'assister en janvier au Forum économique mondial de Davos, en Suisse.

Outre les travaux statutaires, la session du Conseil de la FAO cette semaine prévoyait également plusieurs événements parallèles axés sur l'Année internationale de la santé des végétaux 2020, le Plan d'action mondial de la FAO pour la lutte contre la chenille légionnaire d'automne, la Journée mondiale des sols, ainsi qu'une table ronde sur les innovations en matière de nutrition personnalisée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: FAO

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.