Congo-Brazzaville: CHU Brazzaville - Signature d'une convention avec une structure sanitaire marocaine

Le but de l'accord conclu entre les deux parties, le 6 décembre dans la capitale congolaise, est d'accompagner la direction générale du plus grand centre hospitalier du Congo dans ses réformes.

L'accord a été signé, pour le compte du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Brazzaville, par son directeur général, Sylvain Villiard, et du côté CHU Ibn Sina de Rabat par son secrétaire général, Ouaq Ouaq Abdelhamid, en présence de Assadafi, le chargé d'affaires du Maroc au Congo. Il vise à appuyer la direction des soins infirmiers du CHU de Brazzaville et de contribuer au renforcement des capacités de gestion administrative et clinique en fonction de ses besoins prioritaires identifiés pour l'année 2019-2020.

« L'accent a été mis sur les filières de coopération en termes de formation, de prise en charge d'évacuations mais également d'actions ponctuelles de déplacement des spécialistes marocains qui viendront ici sur place donner de la substance à cette coopération. Loin de rester dans les textes de convention, nous sommes passés à une vitesse respectueuse de mise en œuvre de ces accords », a indiqué le chargé d'affaires du Maroc au Congo.

Au titre de l'année 2018, a-t-il poursuivi, vingt-six médecins de différentes spécialités ont été formés et des bourses médicales ont été également accordés à une dizaine d'étudiants congolais. Courant cette semaine, a-t-il ajouté, l'Ecole de santé publique du Maroc a accordé deux bourses pour la formation des gestionnaires de haut niveau d'établissements hospitaliers, traduisant la volonté de Sa Majesté le roi du Maroc de faire de la coopération Sud-Sud une politique pragmatique, réaliste et efficace sur le terrain .

Pour sa part, le secrétaire général du CHU Ibn Sina a expliqué: « Trois axes ont été définis pour l'année 2020. Le premier sur le renforcement et l'organisation des soins infirmiers de manière générale ; le deuxième sur le renforcement des compétences du personnel de gestion et l'organisation du Centre des urgences avec bien sûr une amélioration de la qualité des soins prodigués aux patients ; enfin, le troisième, l'organisation du bloc opératoire avec surtout un appui sur des pratiques infirmières » .

le directeur général du CHU de Brazzaville, Sylvain Villiard, a quant à lui laissé entendre:« Le patient est au cœur de nos préoccupations. Il faut mettre l'ensemble de nos ressources ; l'ensemble de nos connaissances vers la patient. Les réformes que nous faisons avec l'aide de nos partenaires, ici aujourd'hui avec le CHU Ibn Sina de Rabat, visent l'amélioration et la qualité des soins aux Congolais ».

Signalons que les deux structures hospitalières sont liés depuis 2006 par une convention de jumelage et de coopération qui porte sur le perfectionnement professionnel du personnel hospitalier. Le CHU Ibn Sina est le plus grand centre hospitalier universitaire du Maroc. Il regroupe dix hôpitaux au sein desquels existent différentes spécialités, les centres de références avec un personnel de six mille cinq cents agents comprenant médecins, infirmiers et gestionnaires. Il a une capacité de mille cinq cents lits et est doté d'un équipement de pointe.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.