Soudan: Hamdok - Le pays et le Sud-Soudan devraient profiter de la longue frontière commune

Khartoum — Le Premier ministre Abdullah Hamdok a affirmé l'importance de tirer profit de la longue zone frontalière entre le Soudan et les pays voisins, notamment le Soudan du Sud, pour favoriser les échanges d'intérêt, le développement et les investissements.

Quant à l'unité avec la République du Soudan du Sud, Hamdok a souligné qu'actuellement, puisque les Sudistes ont choisi l'indépendance à une écrasante majorité, il est plus approprié de parler de deux pays voisins et d'une nation, bien que l'option de l'unité reste un rêve, de l'unité africaine étant le rêve des pères fondateurs de l'organisation au début des années 1960.

Hamdok a souligné l'importance que son gouvernement attache au Soudan du Sud et que c'est la raison principale que sa première visite à l'étranger était vers ce pays.

Il a déclaré que l'État du Sud-Soudan contribue à l'instauration de la paix au Soudan en accueillant et en facilitant les négociations, et que le Soudan devrait œuvrer de manière égale pour aider les habitants du sud à réaliser la paix et l'unité dans leur pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.