Cameroun: Bac technique - Les candidats au pied du mur

Ils ont débuté leurs épreuves pratiques depuis hier sur l'ensemble du territoire.

Après le succès des épreuves théoriques, il était temps pour les candidats de se faire juger sur le terrain. Depuis hier dans tout le pays, les postulants au baccalauréat technique mettent en exergue leur « savoir-faire » face à un panel d'examinateurs dévoués à la tâche. Au centre d'examen du lycée technique Charles Atangana à Yaoundé, ils sont 122 candidats au baccalauréat issus des séries électronique (F2), électrotechnique (F3), génie civil (F4), bâtiment (BA), etc. à se forger dans les différents ateliers apprêtés pour l'occasion et où le matériel est mis à disposition.

Dans sa blouse de couleur orange, pantalon et chaussures de sécurité, Kisito Ngaleu, candidat en métier bois et ébénisterie, est emmitouflé de copeaux de bois. Dans un des ateliers, le jeune homme qui se rêve déjà ébéniste a le cœur à l'ouvrage. Il est en plein rabotage des pièces de bois qui lui serviront à réaliser son œuvre. « Je suis allé acheter très tôt ce matin la planche à l'état brut. Je suis actuellement en train de la transformer afin d'exécuter l'ouvrage qui sera proposé par l'Office du baccalauréat du Cameroun tout à l'heure. Pour l'instant tout se passe très bien », rassure-t-il.

Pour le chef du centre, Thérèse Alexandrine Avoulou Melingui, proviseur de l'établissement scolaire, il est avant tout question de juger le maçon au pied du mur. Ceci en appréciant les qualités techniques et pratiques des candidats. Car qui dit technique, dit fabrication concrète de quelque chose de palpable.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.