Congo-Brazzaville: Réforme du secteur public - La Sangha et la Likouala évaluées par une mission de la Banque mondiale

Afin de renforcer les capacités des directions départementales du ministère de l'Economie forestière en charge de la gouvernance Redd +, une équipe du projet des réformes intégrées du secteur public (Prisp) et de l'Economie forestière a séjourné à Ouesso et Impfondo, du 15 au 22 novembre, pour une visite d'inspection.

Conduite par le directeur des Etudes et de la planification du ministère de l'Economie forestière, Jean Claude Bozongo, la mission d'évaluation consistait à identifier les besoins de renforcement des capacités des directions départementales de ce ministère et des comités départementaux Redd+.

Plusieurs questions ont fait l'objet des échanges entre les membres de la délégation et les différents acteurs concernés. Dans le département de la sangha, notamment son chef-lieu Ouesso, l'équipe s'est entretenue avec le directeur par intérim du départemental de l'Economie forestière sur l'objectif de la mission. Des documents d'orientation présentés ont ainsi permis à l'équipe de connaître et d'approfondir l'état des besoins de cette direction départementale et du Comité départemental de la Redd+.

Pour ce qui est d'Impfondo, chef-lieu de la Likouala, les échanges se sont articulés autour de l'identification des besoins de ce département en présence de Josélyne Mireille Zikito, directrice départementale de l'Economie forestière.

Réalisée par route sur un trajet de 1437 km de Brazzaville à Impfondo et pendant la période de fortes pluies dans les deux départements, la délégation a fait face à une multitude de difficultés. Pour ce faire, des fiches, des états de besoins en formation et en équipement pour les deux départements ont été élaborés pour être soumis à l'unité de coordination du Prisp, dans le cadre du plan de travail et du budget annuel 2020.

Ces besoins permettront, en effet, de renforcer les capacités et de redynamiser les structures départementales du ministère de l'Economie forestière en charge de la gouvernance Redd+, afin de participer activement à la prise de décision et à la veille de contrôle de la mise en œuvre du programme Redd+.

Notons que la mise œuvre du Prisp dans le pays est financé par la Banque mondiale.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.