Algérie: Presse régionale - Le débat télévisé des candidats à la présidentielle, "un échange inédit"

Constantine — Les journaux régionaux paraissant samedi dans l'Est du pays ont relevé que le débat télévisé des cinq candidats à l'élection présidentielle du 12 décembre prochain était "un échange inédit" qui a marqué le 20ème jour de la campagne électorale.

L'Est Républicain, évoquant "une campagne électorale compliquée sur tous les plans" a déploré l'absence d'un organisme fiable, pour mesurer l'audimat pour "avoir une idée même approximative sur ce débat" soulignant toutefois que les télévisions publiques et privées, ainsi que les radios l'ont présenté comme "un évènement majeur".

Commentant que le "show télévisé" était "balisé et formalisé", la publication, éditée à Annaba est revenue sur l'essentiel des réponses des candidats à la magistrature suprême pour répliquer aux 13 questions relatives entre autres à la situation politique, économique et sociale du pays.

La publication a conclu son analyse en affirmant que "ce débat aura le mérite de permettre aux citoyens électeurs de se faire une idée précise des programmes respectifs des candidats".

Edough news, soulignant que le débat télévisé entre les candidats à la présidentielle était "une première", a fait ressortir la vision de chaque candidat sur plusieurs des questions posées, retenant que les prétendants à la magistrature suprême s'accordaient à dire que l'ANIE (Autorité nationale indépendante des élections) était "un acquis démocratique à même de consacrer le pluralisme et éloigner les élections des pratiques administratives".

Annasr a relayé le 19ème jour de la campagne électorale relevant que les candidats en lice pour le palais d'El Mouradia se sont efforcés de détailler leurs programmes et renouveler leurs engagements à mener des réformes fondamentales dans tous les secteurs.

Le quotidien a rapporté que le candidat Ali Benflis s'est engagé à Constantine à accorder des postes de responsabilités aux femmes et aux jeunes quand Abdelaziz Belaïd a plaidé, depuis la même ville pour le retour des compétences algériennes à l'étranger et que Azzedine Mihoubi, s'est engagé depuis Sétif à restituer à l'Histoire sa place dans le système scolaire et culturel ainsi que dans les médias et la vie des familles algériennes.

La déclaration du ministre de la Communication affirmant à Illizi, que les marches qui continuent dans les quatre coins du pays pour dénoncer les tentatives d'ingérence étrangère dans les affaires internes de l'Algérie et soutenir la prochaine élection présidentielle étaient "une preuve irréfutable" de la conscience du peuple algérien, a été également largement répercuté par des titres de la presse de l'Est du pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.