Afrique du Sud: Cyril Ramaphosa au Togo - Une visite surtout économique

Pour la première fois, un chef d'État sud-africain, Cyril Ramaphosa, visite le Togo et discute des questions de coopération. Un accord-cadre a été signé à l'issue de ce séjour.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa effectue une visite de 48 heures dans la capitale du Togo avec un agenda bien rempli : visite du nouveau palais de Lomé pour découvrir la culture togolaise, mais aussi du port autonome de la ville pour apprécier les potentialités économiques, selon le souhait du président Faure Gnassingbé.

« J'ai expliqué au président Ramaphosa que nous voulons faire la promotion des investissements privés dans notre pays, a-t-il déclaré. Des investissements nationaux, mais également étrangers, surtout africains. »

Accord-cadre de coopération

Le président Cyril Ramaphosa a apprécié ce programme. « Nous sommes très impressionnés de voir comment le port a été développé, a-t-il affirmé. C'est un port moderne, stratégique. Et comme vous le savez, des bateaux quittent le port de Lomé pour Le Cap et Durban. Et ce lien de coopération existe déjà entre le Togo et l'Afrique du Sud. »

Au menu des discussions, l'agriculture, le commerce, la sécurité et les mines. Le Togo en a profité pour présenter son programme national de développement qui nécessite des investisseurs étrangers pour sa réalisation. Un accord-cadre de coopération a été signé. Le président Cyril Ramaphosa a promis l'arrivée prochaine des investisseurs sud-africains au Togo pour voir les opportunités qu'offre le pays.

A La Une: Afrique du Sud

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.