Madagascar: Vol à main armée - Isoraka devient « zone rouge »

Le quartier est très fréquenté par les touristes. Des lounge-bar et autres animations qui intéressent surtout les noctambules s'y trouvent. Cette affluence a aussi attiré l'attention de malfrats.

Hier, un jeune homme qui allait rejoindre son lieu de travail a violemment été tabassé par quatre individus armés de pistolet et d'autres armes tranchantes. L'acte s'est passé rapidement vers 5 heures du matin. La victime a essayé de se défendre mais ses détracteurs étaient trop nombreux. Elle a encaissé des coups et avait des blessures au niveau de sa tête, probablement un coup de couteau. Un habitant du quartier a pu prendre en photo ce vol à la tire par des gens armés. L'endroit a été calme et presque désert au moment des faits.

Personne n'a pu venir aider étant donné la rapidité de l'acte. Les malfrats se sont éclipsés dans les dédales d'Isoraka avec le peu de choses qu'ils ont pu délester de leur victime. Dans ce genre de cas, on pourrait se demander si des gens agissent ainsi juste pour se faire plaisir ? En tout cas, les témoignages sur place précisent que les malfrats opèrent maintenant très tôt le matin. Ils ciblent les touristes et les artistes qui sortent des boîtes de nuit pour passer à l'acte. Dans le cas où ils ratent leurs cibles, ils réajustent « le tir » vers les piétons matinaux. Comme quoi, ces malfrats n'acceptent jamais le fait de rentrer bredouille. Faisant ainsi du quartier d'Isoraka une « zone rouge ». Un quartier qui est pourtant convoité par les touristes qui veulent plonger dans l'ambiance nocturne de Tana.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.