Congo-Kinshasa: L'armée nie être complice des ADF

6 Décembre 2019

Le porte-parole de l'armée congolaise considère l'hypothèse d'une complicité "impossible". Un rapport de mai 2015 des Nations unies évoquait pourtant une " ample collusion » entre les FARDC et les ADF.

En RDC, l'armée congolaise a déclaré jeudi (05.12) avoir retrouvé à Beni, dans l'est du pays, le corps d'un Casque bleu de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco).

Le décès est survenu lors d'opérations conjointes entre les forces armées congolaises et la Monusco pour neutraliser les rebelles ADF.

Mais la question qui demeure est celle du manque de succès des FARDC, l'armée congolaise, face aux rebelles ougandais ADF.

Or, sur ce point, un rapport de mai 2015 des Nations unies évoque très clairement une « ample collusion » entre les FARDC et ADF.

Interrogé sur ce point, le porte-parole de l'armée congolaise a toutefois qualifié l'hypothèse d'une complicité de "inimaginable et impossible".

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.