Congo-Kinshasa: Vie des partis - Le Mouvement de libération du Congo nie tout projet de rapprochement du pouvoir

La formation politique de l'ancien vice-président de la République, Jean-Pierre Bemba, assure qu'elle n'a aucune intention de se mêler de la « gestion chaotique » de la chose publique menée par le Front commun pour le Congo (FCC) et le Cap pour le changement (Cach).

Tout ce qui se raconte sur les réseaux sociaux appuyé par le montage des images d'un projet de rapprochement avec le FCC ou le Cach ne constituerait que de l'intoxication et de l'affabulation, indique le Mouvement de libération du Congo (MLC). Selon son secrétaire national chargé de la Formation idéologique, des associations, des regroupements et partis politiques et président inter fédéral du MLC/ville-province de Kinshasa, Valentin Gerengo N'vene, il n'existe aucun projet de rapprochement ni avec le FCC moins encore avec le Cach.

Ce cadre du MLC met les faits décriés au compte d'une vaste campagne de diabolisation de leur président national, Jean-Pierre Bemba, et son parti politique qui s'observe ces derniers jours. Il relève, par ailleurs, que l'ex-vice-président de la République est plutôt préoccupé par toutes les catastrophes naturelles et les tueries que connaît son peuple et non d'une certaine alliance avec les plates-formes au pouvoir. Le MLC et son président national, d'après Valentin Gerengo, laissent le temps à leurs détracteurs d'épuiser toutes leurs cartouches de diabolisation dont les auteurs seraient très bien identifiés par les structures spécialisées de cette formation politique.

Notons que Jean-Pierre Bemba, qui a assumé la présidence tournante de la plate-forme politique de l'opposition Lamuka, pendant les trois derniers mois, vient de la céder, il y a près d'une semaine, à Adolphe Muzito, l'un des leaders de ce regroupement. Depuis mars dernier, les six leaders de Lamuka, à savoir Moïse Katumbi, Mbusa Nyamwisi, Martin Fayulu, Adolphe Muzito, Freddy Matungulu et Jean-Pierre Bemba avaient réaffirmé leur détermination à poursuivre ensemble le combat pour défendre le respect des pratiques démocratiques. Si aujourd'hui il est indéniable que Mbusa Nyamwisi et Freddy Matungulu se sont rapprochés du pouvoir, les quatre autres leaders restent encore cloitrés dans leur position contre la coalition FCC-Cach.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.