Algérie: Energies renouvelables - Nécessité d'élaborer une politique énergétique nationale rénovée

Alger — Elaborer une politique énergétique nationale rénovée s'appuyant sur les expériences et les atouts du pays est une nécessité, a indiqué samedi à Alger la secrétaire générale du ministère de l'Energie, Fatma-Zohra Cherfi.

Lors de la 24ème Journée de l'Energie, la même responsable a fait savoir que "des riches débats engagés à travers l'ensemble du pays ressort un consensus sur le besoin d'élaborer une politique énergétique nationale rénovée" s'appuyant sur les expériences et les atouts du pays.

Elle a également souligné l'intérêt pour cette nouvelle politique qu'elle soit "en ligne avec les évolutions technologiques du monde et adaptée aux défis qui se présentent à nous".

C'est dans ce sens, a rappelé la même responsable, que le secteur national de l'énergie a entamé une réflexion sur plusieurs grands axes autour du potentiel avéré de l'Algérie en hydrocarbures lui permettant d'assurer sa couverture énergétique et un niveau d'exportation appréciable pour contribuer au financement de l'économie dans un avenir prévisible.

"En second lieu, il s'agit du développement des ENR (énergies renouvelables) car elles prennent une place de plus en plus importante dans les mix énergétiques mondiaux", a-t-elle estimé, expliquant que leur généralisation au niveau mondial jumelée à la baisse des coûts en fait désormais des alternatives de choix dans la diversification énergétique et économique.

Dans ce contexte le secteur de l'énergie a mis en place une politique de diversification du mix énergétique du pays, a-t-elle fait observer, et ce, à travers des objectifs ambitieux quantifiés temporels qui ont été tracés pour utiliser ce potentiel".

Selon la représentante du ministère de l'Energie, le troisième axe concerne le gisement considérable d'économie d'énergie dont la mobilisation au service de l'économie nationale constitue un réel défi.

Par ailleurs, l'intervenante a estimé que la situation énergétique du pays présente à la fois des défis et des menaces "mais surtout de grandes potentialités de diversification énergétique et économique".

Ainsi, afin de mener à bien la transition énergétique, Mme. Cherfi a noté l'intérêt de répondre à plusieurs problématiques dont celle d'assurer le développement au profit de la génération actuelle tout en préservant toutes les potentialités du pays pour permettre l'épanouissement des générations futures.

Il s'agit, selon la même responsable d'assurer la sécurité énergétique du pays dans un monde au climat menacé mais aussi de s'engager sur la base d'une rationalité économique dans un cercle vertueux de production et de consommation énergétique qui soit soucieux de la protection de l'environnement.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.