Algérie: Le vote à l'étranger et la clôture de la campagne électorale dominent les colonnes de la presse nationale

Alger — Les quotidiens nationaux paraissant dimanche ont consacré leurs éditions au vote de la communauté algérienne établie à l'étranger dans le cadre de l'élection présidentielle du 12 décembre, évoquant un "début laborieux", alors que d'autres titres ont réservé leurs colonnes à la 21e journée de la compagne électorale.

Le journal El Moudjahid a notamment abordé le 22ème et dernier jour de la campagne électorale qui s'achève ce dimanche, axant sur l'enjeu du scrutin présidentiel pour "préserver la stabilité du pays" qui marque "la rupture avec un régime destructeur et coupable de trahison des valeurs fondées sur la justice sociale, la dignité humaine, le progrès social et la liberté".

Dans son éditorial intitulé "L'heure de vérité", le doyen de la presse nationale a relevé que "le verdict des urnes est le point de départ de l'Algérie nouvelle, ancrée sous l'autorité du président élu, dans la légitimité populaire et les attentes citoyennes à un changement radical".

Le quotidien Reporters a abordé, pour sa part, l'opération de vote de la diaspora algérienne, s'attardant notamment sur les tensions enregistrées devant les consulats. Il a souligné ainsi qu'"avant même l'ouverture des bureaux de vote, des manifestants anti-élections ont investi les alentours des centres de vote pour exprimer leur opposition à la tenue de l'élection présidentielle".

Citant les protestations enregistrées particulièrement en France, où vit une importante communauté algérienne, le tabloïd a fait état d'une présence policière pour éviter que des manifestants accèdent aux bureaux de vote afin de permettre aux électeurs d'accomplir leur devoir sans craindre pour leur sécurité et intégrité physique.

El Watan a ouvert, également, sa Une sur le vote des Algériens à l'étranger sous le titre "Débuts laborieux du scrutin présidentiel à l'étranger : Tensions et sécurité renforcé".

La publication a signalé à ce propos que plusieurs manifestations et rassemblements ont été organisés au niveau des centres de vote en France, mais aussi dans plusieurs autres pays (Belgique, Suisse, Espagne, Grande Bretagne et Etats-Unis), précisant que "les éléments de police et de la gendarmerie présents sur place (centre de vote) ont parfois dû intervenir ain d'éviter tout contact physique entre les électeurs et les contestataires".

Horizons a évoqué, pour sa part, l'appel du président de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi aux présidents des centres de vote lors de sa visite d'inspection au centre interactif devant regrouper toutes les données informatiques relatives à l'opération

électorale relié directement aux centres de vote implantés dans 57 Etats arabes et 40 d'Europe et d'Amérique. M. Charfi a déclaré que "tous les efforts seront vains sans l'engagement des encadreurs qui ont un rôle crucial à joué", soutenant qu'"il faut contrecarrer les semeurs de doute".

Le président de l'ANIE a appelé, en outre, ceux qui tentent de "perturber le déroulement du vote des Algériens établis à l'étranger à respecter l'avis de l'autre" et "à ne pas recourir à la violence à l'encontre d'une personne qui souhaiterait voter".

S'agissant de la campagne électorale qui achèvera, aujourd'hui, plusieurs titres de la presse nationale sont revenus notamment sur le débat télévisé entre les cinq candidats organisé vendredi soir.

L'Expression a estimé dans ce sillage que "le candidat Ali Benflis a été le plus convaincant dans le débat télévisé", s'appuyant dans son commentaire d'appréciation sur le discours "de vérité" du président de "Talaie El Hourriyete" et "un homme doté d'une expérience de gestion politique avertie".

Le Soir d'Algérie et Liberté ont, quant à eux, consacré leurs Une à la convocation par le tribunal de Sidi M'Hamed, du frère conseiller de l'ex-président de la République" Saïd Bouteflika, dans le cadre du procès sur le montage automobile et le financement de la campagne électorale pour le 5e mandat.

De son côté, la presse arabophone a focalisé aussi sur le vote de la diaspora algérienne à l'étranger et l'avant-dernière journée de la campagne électorale.

Le journal Ech Chaab a écrit en première page : "La communauté algérienne à l'étranger commence à voter", soulignant que le début du vote à l'étranger marque ainsi le coup d'envoi du scrutin du 12 décembre", en attendant la journée du jeudi où "la participation devrait être intense, compte tenu de la réussite de la campagne électorale et des enjeux de ce rendez-vous".

El Khabar a relevé, quant à lui, un "début difficile" pour l'élection présidentielle à l'étranger, caractérisée par "des manifestations devant les consulats algériens contre la tenue du scrutin", ajoutant que "les autorités diplomatiques du pays ont été contraintes à intervenir afin de permettre aux électeurs d'accomplir leur devoir".

Le même journal a également abordé "le premier débat télévisé entre les cinq candidats en lice, estimant que les Algériens ont vécue, vendredi soir, "un moment particulier où s'est mêlé un "vif intérêt" et des "critiques acerbes" à l'encontre de cette confrontation qui "été suivie par des millions de citoyens".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.