Congo-Kinshasa: La formation professionnelle déclarée «urgence nationale» au pays

9 Décembre 2019

Le 1er forum national par la formation professionnelle s'est tenu du jeudi 5 au samedi 7 décembre 2019, à l'Hôtel Béatrice, dans la commune de la Gombe. Représentant le Président de la République, le 1er ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a estimé que le caractère transversal ainsi que les multiples ramifications qui caractérisent la formation professionnelle font d'elle un levier décisif du développement socioéconomique de la RDC. D'autant plus qu'elle accompagne l'homme dans une approche de l'éducation inclusive. A cet égard et, face aux besoins énormes et la limitation des moyens, l'appui des partenaires bilatéraux et multilatéraux sera le bienvenu.

En plus de l'impact sur l'économie, la formation professionnelle contribue à la consolidation de la paix en RDC. Il s'agit par conséquent d'une urgence nationale. D'où la recommandation au ministère de la Formation Professionnelle, Arts et Métiers de s'impliquer totalement dans le programme national de désarmement, démobilisation et rapatriement en vue d'une meilleure prise en charge des démobilisés pour leur réinsertion efficace dans la société. C'est dans ce sens que le 1er ministre a préconisé d'établir des passerelles entre le ministère de la Formation Professionnelle, Arts et Métiers, de l'Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, de l'Intérieur et de la défense pour une prise en charge correcte des démobilisés. Cela étant, il a appelé à la mise en œuvre des recommandations de ce 1er forum et au respect strict des engagements des parties prenantes

Pour Sylvestre Ilunga, le développement d'un pays passe par l'éducation et la formation de ses citoyens. Ce forum vient ainsi de jeter des bases solides pour l'amélioration du système de formation professionnelle congolais. La mise sur le marché des jeunes et adultes formés contribuera à la stratégie de diversification de l'économie, en accord avec les objectifs de développement durable 4 et 8, qui concernent l'éducation de qualité, le travail décent et la croissance économique.

Ce 1er forum national a permis, selon lui, d'éveiller la conscience et attirer la confiance des décideurs et autres partenaires sur les enjeux, les défis et l'importance de la formation professionnelle ainsi que sur son rôle et sa contribution au développement socioéconomique à travers la main-d'oeuvre qualifiée. La formation professionnelle est une véritable opportunité en RDC Car, elle permet de résoudre le problème de chômage de masse, de la pauvreté ainsi que de l'autonomisation des groupes vulnérables constitués essentiellement des jeunes, femmes et personnes en situation de handicap. Elle permet aussi d'absorber les travailleurs du secteur informel.

A ce titre, elle est un enjeu national dont les implications sont entre autres l'augmentation de la productivité et la prise en main par les Congolais de leur destin. Elle est reconnue et considérée au plus haut niveau de l'Etat comme une matière transversale qui implique toutes les parties prenantes. Dans ce domaine comme dans d'autres, il est essentiel que la collaboration interministérielle soit optimale pour obtenir des résultats probants. D'où, il est nécessaire de mettre en place une commission devant élaborer la stratégie de la formation professionnelle.

Recommandations

Au terme des travaux, le ministre de la Formation Professionnelle, Arts et Métiers, Jhon Ntumba, a reconnu que les états des lieux sommaires du secteur ont été dégagés sur base d'informations de terrain et seront finalisés par la mission de cadrage à organiser sur toute l'étendue du territoire national, avec l'appui de l'Unesco. La principale recommandation reste l'élaboration et la signature d'un pacte national pour la formation professionnelle. Ce pacte reste un acte consensuel entre les parties impliquées dans la promotion et développement de ce secteur professionnel en RDC.

Jhon Ntumba a précisé que les parties se sont engagées à élaborer et mettre en place une stratégie spécifique de la formation professionnelle pour la RDC, adossée à la politique nationale de l'emploi et de la formation professionnelle. Il est aussi question de mener un plaidoyer auprès des bailleurs de fonds et partenaires techniques et financiers, disposer d'un mécanisme d'éveil et anticipation pour l'éveil sur les besoins et compétences en métiers y afférente; harmoniser et élaborer les programmes d'apprentissage et formation professionnelle. Yves Kadima

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.