Congo-Kinshasa: G. Ngobila ordonne la récupération du terrain de l'école primaire Molokai de Kimbanseke

9 Décembre 2019

Après le conseil des ministres provinciaux tenu à la maison communale de Mont-Ngafula, le jeudi 5 décembre 2019. C'était le tour de la commune péri-urbaine de Kimbanseke, au quartier Mokali dans l'enceinte du collège Pape François de recevoir l'équipe du gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka.

Informé après ce conseil de la spoliation d'une portion de terrain dont l'école primaire conventionnée catholique Molokai est victime, le chef de l'exécutif provincial s'y est rendu, avec sa suite pour s'enquérir de la situation. Le Directeur de cette école conventionnée catholique a informé l'autorité urbaine que le lotissement frauduleux dans l'enceinte de cet établissement scolaire construit depuis 1995, par le père Jean Simaluch, de nationalité polonaise, est l'œuvre d'une femme nommée Josée Kinkalankala.

Elle est connue, rappelle-t-on dans la contrée sous le sobriquet de «Maman Colonel», fille d'un chef coutumier. Profitant de la présence du gouverneur, le chef de cet établissement scolaire etc son personnel ont exposé toutes les difficultés que ne cessent d'éprouver les élèves qui y fréquentent. A les en croire, ces derniers n'ont même plus accès aux installations sanitaires de l'école, se trouvant maintenant dans la partie spoliée, que le gouverneur et sa suite ont visitée.

Ces éducateurs disent être dans l'insécurité permanente, et ont demandé à Gentiny Ngobila d'intervenir en urgence pour qu'ils rentrent dans leurs droits. Après les avoir écoutés, le gouverneur de la ville a promis séance tenante de prendre un Arrêté dès le vendredi 06 décembre 2019, portant démolition de toutes les constructions anarchiques sur ce terrain. « Nous ne pouvons pas accepter que des individus viennent amputer le terrain d'une école, là où les enfants doivent étudier », a-t-il martelé. Et d'ajouter, qu'il y a de l'espace sur ce terrain pour construire de nouvelles salles de classes. Pour lui, tous les taudis érigés en désordre sur le site de l'école doivent être détruits sans autre forme de procès.

Ainsi, pour protéger définitivement cet établissement scolaire de la sous-division de Kimbanseke 2 contre ce genre de tracasseries, l'autorité urbaine a promis de le faire clôturer. Il a rappelé à l'opinion que depuis son entrée en fonction, il a interdit tout nouveau lotissement sur toute l'étendue de la ville de Kinshasa. Pour lui, ce sont les chefs coutumiers et les services du Cadastre non mandatés par la ville qui font n'importe quoi dans le secteur foncier, et a promis de sévir en cas de récidive. Devant la population de ce coin de la capitale, il a révélé que la route «Révolution», partant du boulevard Lumumba jusqu'à Mokali, figure aussi sur la liste de celles qui vont être asphaltées. Jean-René Ekofo

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.