Sénégal: Des "mesures idoines" en train d'être prises pour la sécurité des pêcheurs, selon Alioune Ndoye

Dakar — Des "mesures idoines" sont en train d'être prises par le gouvernement pour la sécurité des pêcheurs en mer, a assuré, dimanche, à Dakar, le ministre de la Pêche et de l'Economie maritime, Alioune Ndoye.

"Pour la sécurité des pêcheurs, mon département est en train de tout mettre en œuvre pour apporter des mesures idoines aux difficultés auxquelles ces derniers sont confrontés", a-t-il dit aux députés réunis en séance plénière pour l'examen du budget prévu pour son département en 2020.

"Un programme de géolocalisation a été lancé avec un peu moins de 300 balises, pour une phase-test, pour réduire les risques de perdition en mer", a ajouté M. Ndoye, expliquant que les pêcheurs en détresse ont maintenant la possibilité de "déclencher une alerte et de recevoir un accusé de réception" en vue d'une opération de sauvetage.

Les balises permettront d'avoir "en permanence des informations actualisées sur la position, l'identité, le type de pêche, la vitesse de la pirogue, la date, l'heure et d'autres paramètres liés à la sécurité" en mer, a-t-il précisé.

Les navires autorisés à pêcher au Sénégal sont équipés de balises qui facilitent leur localisation en cas de détresse, a dit Alioune Ndoye, assurant que cette technologie sera mise à la disposition des équipes de pêche artisanale.

Les pirogues en fibre de verre munies d'un système GPS, la vulgarisation des alertes météorologiques auprès des pêcheurs, la subvention par l'Etat des gilets de sauvetage vont concourir davantage à la sécurité des pêcheurs, selon le ministre de la Pêche et de l'Economie maritime.

A cela s'ajoute l'acquisition de trois patrouilleurs mis à la disposition de la marine nationale et la distribution annuelle de 20.000 gilets de sauvetage subventionnés par l'Etat, pour assurer la sécurité des pêcheurs en mer.

Concernant la dangereuse brèche de Saint-Louis (nord), a-t-il assuré, une réunion a eu lieu récemment entre les pêcheurs de la zone et les services du ministère, et des opérations sont envisagées avec le soutien des Pays-Bas, pour éradiquer les risques.

Le renouvellement du parc piroguier est en cours d'exécution, selon M. Ndoye, et les pêcheurs peuvent acquérir les pirogues en verre de 10 mètres à sept millions 674 mille francs CFA l'unité, celles de 8,5 mètres étant vendues à six millions 552 mille l'unité.

"Une subvention de 1.500.000 francs CFA est faite par l'Etat sur chaque pirogue, à condition de la remise, en contrepartie, d'une pirogue en bois immatriculée", a dit M. Ndoye aux députés.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.