Maroc: Focus sur l'eau dans l'aménagement des territoires de Marrakech-Safi

L'eau dans l'aménagement des territoires de Marrakech-Safi a été au cœur des débats à l'occasion d'un symposium international tenu, samedi, dans la cité ocre. Initié par l'Ecole nationale d'architecture de Marrakech (ENAM), en partenariat avec la Maison de l'élu de la région de Marrakech-Safi, ce symposium se veut un espace pour réunir un large ensemble d'établissements nationaux ainsi que plusieurs acteurs associatifs et académiques à l'échelle nationale et internationale afin d'échanger les expériences et les expertises liées à la question de l'eau.

Cette rencontre scientifique offre aussi l'occasion d'impliquer les étudiants-architectes dans différentes activités, qui s'insèrent en parallèle à leur cursus et au programme pédagogique de leur formation, afin de les sensibiliser à plusieurs thématiques sociétales qui interfèrent avec l'architecture. Le choix de la question d'eau comme thématique centrale pour ce symposium n'est pas fortuit, mais constitue l'une des réponses choisies par l'ENAM pour montrer son intérêt et son implication active dans le chantier ambitieux de la Déclaration régionale de Marrakech pour l'eau, signée en janvier 2018.

Cette manifestation découle également du souci de l'ENAM d'accompagner la mise en œuvre des axes de la stratégie du ministère de l'Aménagement du territoire national, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la ville, portant sur la valorisation du patrimoine architectural et paysager, l'encouragement des cultures constructives écologiques et des pratiques éco-responsables, ainsi que la promotion de l'enseignement de la transition écologique dans les projets d'architecture et de paysage. Elle donnera ainsi lieu à plusieurs rencontres-scientifiques qui mettront en lumière différentes thématiques liées à l'eau d'un point de vue particulier, au sein d'une thématique environnementale plus large.

Elle vise aussi à accompagner la rencontre régionale sur les orientations de l'aménagement du territoire et à participer au développement de l'étude en cours de lancement sur les itinéraires culturels et spirituels de la région de Marrakech-Safi. Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, le directeur de l'ENAM, Abdelghani Taïbi, a fait savoir que ce symposium, qui fait partie d'une série d'événements que l'école organise sur les thématiques de la durabilité, de l'habitat et de l'aménagement du territoire, s'inscrit dans le cadre de la manifestation "Al Mi'mâr 5", prévue en mars prochain.

"Notre apport aujourd'hui est de déterminer s'il y a des impacts entre les secteurs de l'aménagement du territoire, de l'habitat et de la politique de la ville et les questions liées à l'eau, surtout avec le stress hydrique que connaît le Maroc, qui doit tous nous préoccuper et nous interpeller", a-t-il indiqué. Ce symposium vise aussi à ce que les étudiants, en tant qu'architectes de demain, soient pleinement sensibilisés à ces questions qui relèvent du respect de l'environnement et de l'Homme, a-t-il poursuivi.

M. Taïbi a, dans la foulée, souligné l'importance de la dimension de l'eau, en ce sens qu'elle est interpellée à plusieurs échelles au niveau du territoire lors de la réalisation des projets d'infrastructures. "Nous avons un potentiel et un héritage hydrique que nous devrions préserver pour les générations futures, d'où l'impératif à chaque fois d'agir sur l'espace et le territoire, d'attirer l'attention sur cette problématique qui doit être prise en compte et de rappeler que cette dimension de l'eau est d'une extrême importance pour le développement durable", a-t-il soutenu.

Pour leur part, les différents intervenants lors de la séance d'ouverture, dont des représentants du ministère de tutelle et du conseil de la région, ont mis en relief l'importance de cette thématique d'actualité, surtout que la région de Marrakech-Safi fait face à cette problématique dans la mesure où sa nappe phréatique diminue de plus en plus. Relevant que l'eau est à l'origine du fondement et de la constitution des agglomérations et représente un élément structurant et fondamental, voire vital dans l'organisation de l'espace et du territoire, ils ont noté qu'il ne peut y avoir de véritable aménagement du territoire sans une vision pour l'optimisation et la gestion des ressources en eau. C'est là où se manifeste ce lien fort entre eau et aménagement du territoire, ont-ils fait observer.

Ce symposium a été ponctué d'une série d'exposés traitant de sujets portant sur la "Situation et enjeux au Maroc", "La stratégie de l'eau dans la région de Marrakech-Safi", la "Cité-Jardin de Marrakech : faire connaître une tradition séculaire" et "L'intégration de l'eau dans les projets de paysage : retour d'expérience sur des exemples internationaux" ainsi que d'une table ronde autour de "L'eau dans les territoires urbains et ruraux".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.