Afrique de l'Ouest: Activité monétique - Une hausse de +55% enregistrée sur le réseau Gim-UEMOA entre 2017 et 2018

«L'application de la Décision n°31 du 29/09/2015/CM/UMOA relative à la compensation et au règlement des opérations monétiques réalisées dans l'Union, par les banques de l'Uemoa, a fortement contribué à la hausse (+55%) de l'activité de la monétique enregistrée sur le réseau du Gim-Uemoa, entre 2017 et 2018.

En effet, sur la période sous revue, les transactions monétiques ont augmenté de 14,62% en volume et de 58,30% en valeur pour s'établir à 95 millions d'opérations équivalant à 10 160 milliards de FCFA.

De même, la transaction moyenne, estimée à 106 444 FCFA, a augmenté de 39,56% par rapport à sa valeur initiale en 2017 », l'information est donnée par la Bceao dans a publication « Rapport annuel sur la monétique régionale dans l'Uemoa - 2018 ».

Selon le document, les transactions relatives au retrait d'espèces représentent l'essentiel des opérations monétiques effectuées, soit 90,68% en volume et 93,29% en valeur.

«Au 31 décembre 2018, elles s'établissent à 86 millions pour un montant de 9 478 milliards de FCFA, soit une progression de 16,79% en volume et de 61,83% en valeur, par rapport à l'année précédente.

Ces indicateurs traduisent une dépendance des populations de l'UEMOA dans l'utilisation de la monnaie fiduciaire. Par ailleurs, la valeur moyenne d'un retrait dans la zone s'est accrue de 38,56% pour s'établir à 109 733 FCFA en 2018, contre environ 79 000 FCFA en 2017 », révèle la Bceao.

Quant aux paiements, ils représentent 8,26% du volume et 5,90% de la valeur des transactions totales.

En 2018, 7 869 253 transactions de paiement ont été réalisées dans l'UEMOA pour un montant global de 599 milliards de FCFA. Entre 2017 et 2018, ces opérations ont enregistré une hausse de 19,08% en volume et 10,09% en valeur.

Concernant les opérations de cash advance, la Bceao souligne qu'elles sont très peu effectuées. Elles représentent moins de 1% du total des transactions, tant en volume qu'en valeur. En effet, leur volume a régressé de 78,19% malgré un regain de 15,06% en valeur.

S'agissant des paiements en ligne (commerce électronique), la Bceao renseigne qu'ils ne représentent que 0,51% du volume total des opérations dans l'Uemoa, soit moins de 500 000 transactions en ligne, au titre de l'année 2018.

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.