Algérie: Le procès de l'ex-président de l'ESS Hassan Hammar prévu le 24 décembre

Setif — Le procès de l'ancien président de l'ES Sétif, Hassan Hammar, dans l'affaire où il avait été préalablement condamné à trois (3) ans de prison ferme, a été programmé pour le 24 décembre en cours, a indiqué mercredi son avocat, Me Ahmed Chelli.

L'avocat de l'ancien président de l'ES Sétif a affirmé, à ce propos, à l'APS que le procès de son client dans l'affaire dans laquelle il avait été condamné à 3 ans d'emprisonnement ferme pour "faux, usage de faux et abus de confiance", et arrêté depuis, a été "programmé le 24 décembre après avoir fait appel du verdict rendu par le tribunal de Sétif devant les instances compétentes".

Pour rappel, Hassan Hammar est poursuivi pour plusieurs chefs d'inculpations dans une affaire de corruption et d'escroquerie liée à la coopérative immobilière "Oum El Hayet", dont deux parcelles de terrain octroyés après sa création ont été réparties entre les bénéficiaires qui ont vu par la suite leurs superficies diminuer pour être réparties entre de nouveaux bénéficiaires.

Lire aussi: Report au 1er décembre du verdict dans deux affaires distinctes de Hassan Hammar

Par ailleurs, un autre procès du même prévenu pour motif de "trahison" et "détournement de fonds privés" a été pour sa part, programmé le 29 décembre, a ajouté l'avocat de la défense, rappelant que Hassan Hammar a été préalablement condamné à 5 ans d'emprisonnement dans cette affaire.

Selon le même avocat, l'ancien président de l'ES Sétif a été relaxé par le tribunal de Sétif dans une autre affaire "d'abus de confiance", refusant toutefois de fournir des éclaircissements à ce sujet.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.