Algérie: Vers une extension du réseau d'accompagnement technique des éleveurs de vaches laitières

Blida — Des efforts sont consentis par les services de développement de la filière lait auprès de l'Office national interprofessionnel du lait et des produits laitiers (ONIL), en vue de l'extension du réseau d'accompagnement technique des éleveurs de vaches laitières, à travers nombre de wilayas réputées pour cette activité agricole, a-t-on appris auprès du directeur du soutien auprès de cet organisme public.

"L'ONIL s'oriente vers l'extension du réseau d'accompagnement technique des professionnels de la filière", a indiqué à l'APS Rafik Benhocine, signalant que l'opération a déjà touché, dans une première étape, les wilayas de Blida, Relizane et Souk Ahras, au titre, des "efforts visant le développement de la filière lait et de la couverture de la demande élevée sur ce produit de large consommation", a-t-il observé.

Le responsable, qui a souligné les "résultats concluants de cette expérience, lancée en 2012, dans les wilayas suscitées, au niveau desquelles de nombreux objectifs visés ont été concrétisés", a fait part de préparatifs en cours en vue de la généralisation de cette opération à d'autres wilayas réputées pour leur production laitière, notamment Sétif, Sidi Bel Abbès et Ghardaïa au Sud.

Selon Rafik Benhocine, ces équipes de soutien technique, assurant une mission de conseil aux éleveurs de vaches, englobent des conseillers et experts en santé animale et production de lait et de fourrages. L'"initiative a été bien accueillie par les professionnels de la filière, qui ont eu notamment l'opportunité d'exposer leurs préoccupations", a-t-il souligné.

Entre autres missions assignées à ces équipes techniques, le responsable a cité celles relatives à l'information des éleveurs sur toutes les nouveautés en matière d'alimentation des veaux, de même que sur les formes de soutien assurées par l'Etat à la filière, outre les conseils et orientations donnés à propos de la sélection des races de vache adaptées à notre climat.

M.Benhocine a, également, abordé nombre de problèmes entravant le développement de la filière, selon les professionnels du secteur. Il a particulièrement cité le problème de manque de fourrages, ceci d'autant plus que l'alimentation des vaches laitières représente un taux de 80% du coût de production, et qu'une majorité d'éleveurs ne disposant pas de terres pour la production de fourrages "louent des terres à cet effet, ce qui est synonyme de charges supplémentaires pour eux ", a -t-il déploré.

Selon les experts du domaine, l'"unique solution à ce problème serait de s'orienter vers la création d'exploitations collectives", qui leur permettront, assurent-ils, "l'acquisition de différents types de fourrages à moindre coût". "Prés de 25.000 éleveurs de vaches laitières sont recensés à l'échelle nationale", selon le même responsable.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.