Congo-Kinshasa: Journée nationale de l'Arbre - Claude Nyamugabo plante près de 4.500 arbres acacias

La Journée nationale de l'arbre est instituée en République démocratique du Congo. Le 5 décembre dernier a été une occasion pour Claude Nyamugabo de sensibiliser les populations, en les invitant à planter un arbre afin de limiter les effets de la désertification et du réchauffement climatique.

Le thème pour cette année est : "Un Congolais, un arbre pour préserver notre planète" L'initiative du Chef de l'Etat est appliquée à la lettre par le Ministre qui, à son tour, a invité les élèves à cette célébration à planter les arbres au Parc animalier de la N'sele dans le site de l'Iccn. Il a matérialisé le programme de Félix Tshisekedi de planter un arbre intitulé "Jardin scolaire pour un million d'arbres"

Lors de la célébration de la Journée nationale de l'arbre à Kinshasa, le Ministre de l'Environnement et Développement Durable, Claude Nyamugabo, accompagné de son vice-ministre, Dr Anne Zaïna, ont fait planter près de 4.500 arbres appelés Acacias dans le Parc animalier de l'Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN), situé dans le village Mbenzale dans la commune de la N'sele. Cet évènement solennel a connu la présence du Bourgmestre de la Commune de la N'sele, les autorités traditionnelles, les représentants des partenaires notamment, le GIZ et de WWF, les Hauts cadres de l'ICCN et agents ainsi que la population nombreuse.

Lors de sa prise de parole, Claude Nyamugabo a lancé un appel au peuple congolais d'agir dans le sens de la responsabilité qui consiste à planter un arbre. Et, aussi, associé les élèves pour accomplir le programme "Jardin scolaire pour un million d'arbres. C'est ce qui a fait la présence massive des élèves de plusieurs écoles environnantes.

Afin de poursuivre cette bonne action, Il est prévu de planter au un milliard d'arbres dans les quatre années qui viennent, selon le programme du Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. "Pour les cinq années de son mandat, il faut planter deux millions d'arbres. Ceci revient à dire que chaque année jusqu'en 2023, nous devons planter plus d'arbres pour atteindre 1 milliard". Pour Claude Nyamugabo, c'est en exécution de l'ordre du chef de l'Etat que nous avons décrété la date du 5 décembre 2019, sous le thème évocateur dans la droite ligne de la pensée du Président de la République: "Un Congolais, un arbre pour préserver la planète", a-t-il déclaré du haut de la tribune.

Ce thème est le fruit d'une profonde méditation eu égard aux derniers événements que notre pays a connu et qui a affecté l'unité du peuple congolais.

C'est par un acte symbolique que le ministre de l'Environnement et Développement Durable a procédé à enfouir les plantules dans la terre. Ce geste a été suivi par tous et les élèves se sont déployés à cœur pour planter l'arbre sur un espace de cinq ha du site de l'ICCN dans le but de couvrir une superficie de 5 ha au cours de cette année dont l'institutionnalisation a pour but «de freiner la destruction du couvert forestier et de favoriser à long terme, la satisfaction des besoins des populations en produits forestiers, en pâturages pour les animaux et de promouvoir le reboisement urbain».

L'arbre joue son rôle, jouons le nôtre, cette journée a pour objectif de sensibiliser les jeunes aux biens et services générés par l'arbre et au devoir de respecter son équilibre afin d'accroître la conscience écologique, de stimuler l'action individuelle et collective pour faire face aux problèmes environnementaux actuels et de forger un engagement éco-citoyen pour la préservation des ressources forestières.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.