Cote d'Ivoire: Daloa - Le personnel de la CNPS instruit sur les dangers du cancer du col de l'utérus

Le personnel de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) de Daloa a été instruit le jeudi 5 décembre 2019 lors de la journée de sensibilisation sur les dangers du cancer du col de l'utérus, en présence du directeur régional et de Niago Évariste, représentant la direction des ressources humaines de la CNPS.

Rappelant que le cancer du col de l'utérus est un véritable problème de santé publique, le premier responsable de la CNPS de Daloa a indiqué que c'est pour lutter contre cette pandémie et conserver la bonne santé des agents de la CNPS que le comité de lutte contre le cancer et autres pandémies a organisé cette conférence à l'effet de sensibiliser le personnel et surtout le personnel féminin.

Sur le thème principal de la conférence " le cancer du col de l'utérus ", la conférencière Mme Kabran Aimée Félicitée Boga, sage-femme et coordinatrice chargée de l'assurance qualité pour le projet EMliss à PSI-CI basée à Daloa est d'abord revenue sur les chiffres peu reluisants du cancer du col de l'utérus en Côte d'Ivoire avant d'indiquer les symptômes, les facteurs de risque et les méthodes de prévention.

Aux dires de la conférencière, la Côte d'Ivoire a enregistré en 2012, 1346 nouveaux cas de malades et 866 décès. Elle a révélé que le cancer du col de l'utérus est causé dans la grande majorité des cas par un virus appelé papilloma virus humain, et qu'il est indispensable d'avoir un suivi gynécologique afin de le détecter le plus précocement possible : « Dès l'âge de 25 ans , la femme doit se rendre dans un centre de santé pour se faire dépister car dépister tôt, le cancer du col de l'utérus peut se guérir« .

Elle a rappelé que deux principaux outils permettent de se protéger du cancer du col de l'utérus à savoir la vaccination contre le papilloma virus et le dépistage par frottis cervico-vaginal.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.