Madagascar: Statut des exilés - L'Etat portera plainte contre Fanirisoa, Fleury et le GTT

Fanirisoa Ernaivo présente à la rencontre de Neuville.L'Etat contre-attaque en envisageant d'engager une action judiciaire contre les ressortissants malgaches qui tentent de fomenter des troubles depuis l'extérieur.

Une réunion des membres de la diaspora d'obédience d'opposition s'est tenue à Neuville (France) dans la nuit de samedi dernier. Des têtes connues du monde politique malgache ont participé à cette réunion, pour ne citer que l'ancienne présidente du SMM (Syndicat des Magistrats de Madagascar), Fanirisoa Ernaivo, l'opposant Fleury Rakotomalala qui se trouve en France depuis un certain temps ainsi que des dirigeants du GTT (Gasy Tia Tanindrazana), une organisation connue pour son soutien à l'ancien président Marc Ravalomanana. Des discours ont été prononcés durant la rencontre. Certains étaient allés jusqu'à inciter à la déstabilisation et au renversement du régime en place. Bon nombre d'observateurs se demandent alors sur le statut des intervenants qui ont animé la réunion. A rappeler qu'une loi française impose aux exilés politiques une obligation de réserve. Cette loi interdit à ces exilés de faire des déclarations politiques durant leur asile sur le sol français.

Tentatives de déstabilisation. A Madagascar, les forces de l'ordre sont mobilisées pour veiller au respect de l'ordre et de la sécurité publique. Ce qui explique la présence durant le week-end des éléments de l'Emmo-Sécurité à Faravohitra et dans certains endroits de la Capitale. La semaine dernière, le ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation Tianarivelo Razafimahefa a fermement mis en garde contre toute tentative de déstabilisation après les Communales du 27 novembre. « Il y a des structures compétentes chargées de statuer sur les litiges et les contentieux électoraux. Nous devons savoir attendre les décisions de ces structures. », a-t-il réitéré. A noter que la structure ad' hoc d'Antananarivo présidée par le vice-président de la CENI Thierry Rakotonarivo proclame ce jour les résultats des Communales organisées dans la province d'Antananarivo. Il appartient au tribunal administratif d'Anosy de proclamer les résultats définitifs te officiels, au plus tard le 14 janvier 2020.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.