Madagascar: Analakely - Une braderie dans le hall de l'Hôtel de Ville

La braderie se déroule dans le hall d'honneur de l'Hôtel de Ville.

Inconcevable et impardonnable. C'est le moins que l'on puisse dire de la décision de la Commune Urbaine d'Antananarivo qui autorise les commerçants à vendre leurs produits à l'intérieur de la Mairie de Tana. En effet, depuis le week-end, une grande braderie est organisée dans le hall d'honneur de l'Hôtel de Ville d'Analakely. Apparemment, la Maire Lalao Ravalomanana et son staff ne se sont plus contentés de louer le parvis aux commerçants, mais ont décidé d'élargir le business à l'intérieur même du Palais. Pourtant, ce commerce organisé sur le parvis depuis plusieurs mois a déjà provoqué la colère des tananariviens, notamment à travers les réseaux sociaux. En organisant la vente de chaussures, de vêtements et de différents produits de beauté dans le hall du « Lapan'ny tanàna », là où sont exposés les portraits de tous les maires et présidents de délégation spéciale qui se sont succédé à la Commune Urbaine d'Antananarivo depuis toujours, l'équipe sortante dirigée par le « Tiako i Madagasikara », a commis la bourde de trop.

Violation d'un vestige. Certains observateurs évoquent même un acte de provocation assorti d'une violation d'un vestige de la ville. D'autant plus que cet évènement est organisé à quelques jours de la proclamation des résultats provisoires des élections communales par la Commission Electorale Nationale Indépendante, et pile au moment où le président Marc Ravalomanana et son parti incitent la population tananarivienne pour une nouvelle contestation électorale. Nul n'ignore pourtant que c'est à cause de ce genre de décisions que les Tananariviens ont choisi de sanctionner le candidat du « Tiako i Madagasikara » lors des dernières communales. Quoiqu'il en soit, la population tananarivienne réclame désormais la transparence, notamment à propos des fonds perçus durant les nombreux mois d'évènements commerciaux sur le parvis de l'Hôtel de Ville. Un audit sur la gestion financière au sein de l'Administration communale est ainsi sollicité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.