Madagascar: Une période de turbulence avec l'arrivée de Belna

C'est une semaine plutôt problématique que nous allons affronter à partir d'aujourd'hui.

Les difficultés vont s'amonceler durant les jours à venir. L'entrée cet après-midi du cyclone Belna dans la région du Boeny va impacter gravement sur notre vie quotidienne. Les précipitations de la soirée d'hier nous ont déjà donné un avant-goût de ce que nous allons subir dans le heures à venir. Cela va encore accroître la saleté de la capitale dont les quartiers croulent sous les ordures. Leur enlèvement a commencé, mais c'est un véritable travail de Titan qui doit être abattu pour redonner à la ville un semblant de propreté.

Avec l'arrivée du premier cyclone de la saison, le pays est entré dans une phase de turbulence sociale qui ne va pas faciliter la tâche du régime. Les problèmes qui s'étaient accumulés ces derniers temps vont encore s'accentuer avec les difficultés causées par les intempéries. Les coupures d'eau et d'électricité vont se multiplier, au grand dam des usagers qui, ces derniers jours, subissaient stoïquement les inconvénients de la situation. Cela va s'aggraver dans les heures et dans les jours à venir car le cyclone Belna n'épargnera pas les installations sur son chemin. On évoque aussi avec effroi l'amoncellement des ordures qui est en train de poser un véritable problème de santé. Le gouverneur de la province d'Antanananrivo a commencé le travail.

Certaines bonnes volontés se sont-elles aussi manifestées et ont débarrassé certains quartiers de leurs détritus. On ne peut que les remercier, mais on se rend compte qu'il va falloir déployer des efforts gigantesques pour que la situation revienne à la normale . C'est vers le nouveau maire que les regards vont se porter. Il va devoir trouver les moyens nécessaires pour que le service chargé de la collecte des ordures, en l'occurrence la SAMVA, se remette au travail. C'est une semaine lourde d'incertitudes qui commence aujourd'hui. Le cyclone Belna en sera un des trouble-fêtes.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.