Algérie: Ligues 1&2 - Le montant global des salaires impayés aux joueurs estimé à 69,8 milliards

Alger — Le montant global des salaires impayés aux joueurs des Ligues professionnelles 1 et 2 a été évalué à plus de 69,8 milliards de centimes au 1er décembre 2019, selon une estimation de la Chambre nationale de résolution des litiges (CNRL), citée dans un communiqué de la Fédération algérienne de football (FAF), diffusé dimanche soir sur son site officiel.

"Ces salaires impayés ont été évalués à 172 millions de Dinars pour sept clubs de Ligue 1, et 526 millions de Dinars pour quinze formations de Ligue 2" a détaillé l'instance fédérale.

Même les clubs amateurs ne sont pas en reste, puisque selon la même source, onze d'entre eux totalisent un montant de dettes dépassant les 238 millions de Dinars.

"Trois parmi ces clubs amateurs cumulent, à eux-seuls, 42,2 millions de Dinars de dettes, rien que pour la saison 2018-2019" a ajouté la FAF.

Pour sa part, la Commission du statut du joueur a fait ressortir une situation de salaires impayés évaluée à plus de 26 millions de Dinars pour sept clubs, dont 24 millions de Dinars concernent cinq clubs de la Ligue 2.

Ce bilan devrait évoluer pendant la période hivernale de transferts, devant s'ouvrir le 19 décembre courant et pendant laquelle les clubs seront appelés à consentir quelques efforts pour atténuer leur niveau de dettes et pouvoir ainsi recourir au recrutement pour lequel ils sont jusqu'ici interdits.

Pour éviter toute confusion ou incompréhension, la FAF et la CNRL ont jugé utile de préciser que ces montants ne concernent pas des dettes vis-à-vis de la Fédération, mais uniquement les salaires impayés aux joueurs.

La FAF a conclu en assurant qu'à travers la CNRL, elle ne fait qu'appliquer la règlementation en vigueur, notamment, les circulaires 1625 et 1628 de la FIFA, relatives aux paiements des salaires des joueurs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.