Algérie: L'élection présidentielle scellera la rupture avec l'ancien système, affirme la presse oranaise

Oran — Dans ses commentaires relatifs à la Présidentielle du 12 décembre, la presse écrite oranaise plaide, lundi, en faveur d'une participation citoyenne massive au scrutin afin de sceller la rupture avec l'ancien système.

"La rupture avec le système qui a régné ces dernières années sur le pays, doit commencer ce 12 décembre", affirme le quotidien "Ouest Tribune" qui entrevoit "un autre mode de gouvernance" basé sur "une lutte implacable contre la corruption", "l'encouragement des forces vives et jeunes", "une relance générale de l'économie" et "une ouverture démocratique sans restriction".

A l'appui de ses analyses autour de la campagne électorale, clôturée dimanche à minuit, la même publication soutient que les cinq candidats sont tout à fait conscients du fait que "l'Algérie ne peut plus être gouvernée comme par le passé".

"Le Carrefour d'Algérie" focalise, de son côté, sur le procès public des anciens responsables dont les auditions ont permis, note-t-il, de "dévoiler la nature" de l'ancien système où "les hommes du pouvoir pouvaient tout se permettre".

Le procès indiqué est également évoqué par "El-Djoumhouria" (public) qui met en exergue les peines requises par le représentant du ministère public à l'encontre des anciens responsables et hommes d'affaires jugés pour corruption.

"Cap Ouest" appelle, de son côté, à la participation au vote pour déjouer les tentatives visant à "faire échouer ce scrutin et enfoncer l'Algérie dans une crise plus grave".

"Vivement le 12 décembre pour voir qui des cinq candidats a réussi à convaincre", s'impatiente pour sa part "L'Echo d'Oran", soulignant que "l'Algérie s'apprête à vivre un événement capital".

A La Une: Presse et Média

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.