Algérie: La presse nationale fait une halte sur la fin de la campagne électorale

Alger — Les titres de la presse nationale ont focalisé dans leurs éditions parues lundi sur la fin de la campagne électorale pour l'élection présidentielle ainsi que sur la visite effectuée la veille par le général de corps d'Armée, Ahmed Gaid Salah, au Commandement des Forces terrestres durant laquelle il a souligné que "le peuple algérien votera massivement le 12 décembre".

Consacrant un article à la clôture de la campagne électorale, qualifiée de "singulière", Le Soir d'Algérie a indiqué que les cinq candidats à l'élection présidentielle ont fait campagne, trois semaines durant, dans "un contexte politique inédit, marqué par le refus d'un pan de la société du rendez-vous électoral".

La même publication a ajouté que les prétendants à la magistrature suprême nt eu à mener une campagne au "minima", relevant que l'appel à une forte participation avait constitué une "priorité" pendant ses 21 jours de campagne.

Sous le titre "Présidentielle : la campagne s'achève sur un baroud des candidats", L'Echo d'Algérie a écrit que la campagne pour la présidentielle a pris fin hier à minuit après trois semaines de compétition entre les candidats, lors desquelles ils ont œuvré à faire la promotion de leurs programmes électoraux et des solutions pour le règlement de la crise que traverse le pays.

S'appuyant sur l'appréciation faite par deux universitaires, Redouane Bouhidel et Mohamed Lakhadar Maougal, le tabloïd a noté que la cadence de la campagne électorale s'est accélérée notamment pendant la deuxième et troisième semaines, après un début "timide".

Horizons a, quant à lui, fait état d'une compétition entre les cinq candidats en lice qui s'est déroulée dans un "climat éloigné de tout discours contrevenant aux bons usages et en s'astreignant au strict respect de la charte d'éthique des pratiques électorales convenues avec l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE)".

De son côté, Reporters a estimé que la campagne a été "singulière à plus d'un titre" en raison de l'ambiance jugée "tendue" dans laquelle elle s'est déroulait, alors que l'Expression a évoqué un "périple inédit" des cinq candidats qui ont réalisé "un marathon politique très éprouvant à tout point de vue".

"Enchevêtrée entre deux visions de sorte de crise diamétralement opposée, la campagne électorale qui a débuté le 17 novembre dans une atmosphère d'inquiétude et de tensions, et qui vit ses dernières heures dans une ambiance aux allures de grands shows télévisés, a mené les cinq candidats à la présidentielle, aux quatre coins du territoire national sur un tapis d'engagements et de promesses tous azimuts", a souligné encore l'Expression.

El Moudjahid a consacré, quant à lui, sa Une à la visite d'inspection du général de corps d'Armée et chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire au Commandement des Forces terrestres.

Publiant le discours prononcé à l'occasion par le vice-ministre de la Défense nationale devant les cadres et les éléments du Commandement des Forces terrestres, le doyen de la presse nationale a écrit dans son éditorial que le "mérite revient à l'institution militaire qui s'est attelée à combattre, sans rémission ni répit, les têtes de la bande, a éliminer ses ramifications et ses relais hypocrites et à tarir tous les foyers de corruption".

"Le haut Commandement de l'ANP aura fait preuve d'un sens élevé de responsabilité et de perspicacité en étant du côté du peuple, en toutes circonstances, sans nulle ambition politique, guidé par le seul souci de servir l'Algérie", a rappelé l'auteur de l'édito.

Les peines requises hier contre des ex-dirigeants politiques et des chefs d'entreprises jugés au tribunal de Sidi M'hamed (Alger) dans le cadre de l'affaire liée au montage automobile ont fait, par ailleurs, la Une de plusieurs titres de la presse nationale.

Le procureur de la République avait requis 20 ans de prison ferme assortie d'une amende de un million DA contre les ex-premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal. La même peine a été requise pour l'ex-ministre de l'Industrie, Abdeslam Bouchouareb, alors que les anciens ministres Youcef Yousfi et Mahdjoub Beda ont écopé de 15 ans de prison ferme.

A ce sujet, le Soir d'Algérie a évoqué un "dur réquisitoire" du parquet, tandis que Reporters l'a jugé "implacable".

El Watan a abordé, pour sa part, l'appel à la grève des commerçants lancé par des opposants au scrutin présidentiel, notant que "l'action n'a pas été suivie dans le pays à l'exception de Tizi Ouzou et de Béjaia qui ont adhéré largement à ce mouvement".

La presse arabophone a abondé dans le même sens, axant ses dernières livraisons sur la fin de la campagne électorale et sur la sortie effectuée par le général de corps d'Armée au siège du Commandement des Forces terrestres.

"Le silence électoral commence aujourd'hui avant la date limite", a écrit en effet le quotidien Ech Chaab en première page, soulignant que la communauté algérienne établie à l'étranger continue de voter et que le processus électoral sur le territoire national a été enclenché par le vote au niveau des bureaux itinérants dans les communes éloignées.

Le journal s'est également concentré sur le discours prononcé par le général de corps d'Armée, Ahmed Gaid Saleh, dans lequel il s'est dit convaincu que "le peuple participera fortement au rendez-vous électoral du 12 décembre.

De son côté, le quotidien El Massa a souligné la fin des délais légaux pour la campagne électorale, après trois semaines de compétition entre les candidats impliqués dans la compétition.

Dans ce contexte, la publication a indiqué que l'engagement des candidats à la présidentielle à respecter la charte d'éthique, qui énonce un ensemble de pratiques liées à la conduite de la campagne et au respect du principe d'égalité, a été largement honoré.

Quant au quotidien E-Chourouk, il a estimé que la campagne électorale qui avait commencé par "des scènes froides et ternes et des réticences des citoyens" s'est conclue par "une concurrence intense et une intensification de la course vers le palais d'El Mouradia.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.