Gabon: Andem-Kango - Le soulagement...pour combien de temps ?

9 Décembre 2019

Bloqué à la circulation automobile depuis mardi dernier en raison d'un profond bourbier d'environ 150 mètres, le tronçon routier Andem-Kango (PK 76 - 80), a été rouvert à la circulation dimanche.

Nuit et jour, 4 jours durant, le secrétaire général du ministère des TP s'est assurée que les équipes mises sur le terrain par la direction générale de l'entretien routier et des aérodromes s'employaient à trouver la solution.

Pour faciliter l'évacuation de longues files de véhicules qui attendaient avec impatience, le directeur général adjoint de l'entretien routier et des aérodromes, Flore Chantal Engone a exigé à ses éléments de traiter le bourbier en le débarrassant des éléments stériles avant de créer un passage temporaire.

Avec l'appui logistique des prestataires privés, ils ont procédé à la stabilisation du terrain au moyen de gros blocs rocheux avant de faire un rechargement partiel avec des graviers de différentes dimensions. De gros engins de type niveleuse, compacteur, pelleteuse, bulldozer à chenilles, etc. ont été dépêchés sur le terrain pour permettre le traitement rapide, mais provisoire de la zone sinistrée, en attendant le lancement officiel des travaux de la « Transgabonaise » qui ne devrait plus tarder.

De nombreux usagers ont confié qu'ils étaient soulagés d'aller enfin à leur destination.

La circulation aurait été effective depuis vendredi, mais l'incivisme des compatriotes et des résidents a fortement sapé l'engouement des agents des Travaux publics. « Certains usagers forçaient la route pendant que nous travaillions et nous avons enregistré plusieurs cas d'embourbement qu'il fallait souvent traiter avant de reprendre le travail », a indiqué un opérateur-machiniste.

Pourtant jeudi, le secrétaire général du ministère des TP a obtenu de Setrag que les abords de la voie ferrée, les PK 80 et 76, soient mis à contribution pour permettre d'évacuer les véhicules légers, les bus de transport-voyageurs en commun et les convois exceptionnels (pompiers et ambulances).

Malheureusement, des transporteurs de marchandises ont réussi l'exploit de déjouer la vigilance des gendarmes pour se retrouver « sur » les rails ! Très vite, un accident a été enregistré, tuant une personne.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.