Algérie: Rencontre parlementaire sur les risques environnementaux - Une délégation du Conseil de la nation mardi à Madrid

Alger — Une délégation parlementaire du Conseil de la nation prendra part, mardi à Madrid (Espagne), à une réunion parlementaire sur les risques environnementaux, et ce dans le cadre des travaux de la Conférence sur les changements climatiques "COP25", a indiqué, lundi, un communiqué de la chambre haute du Parlement.

Initiée par l'Union interparlementaire (UIP) en collaboration avec le Parlement espagnol, la réunion se tiendra sous le thème "le risque environnemental et les engagements nationaux pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre", a précisé le communiqué.

La délégation prenant part à cette rencontre parlementaire sera composée des deux membres du Conseil de la nation, Leila Brahimi et Mohamed Laid Belaa.

Cette rencontre, ajoute la source, vise à "encourager les pays ayant rejoint l'Accord de Paris à réviser leurs ambitions progressivement en ce qui concerne la réduction des gaz à effet de serre".

Elle sera, en outre, une occasion pour les parlementaires d'écouter un exposé des experts sur la réponse au changement climatique et les opportunités que fournissent ces mesures afin de favoriser la croissance économique mondiale".

L'Algérie sera représentée au Sommet COP25 par la ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables, Fatima-Zohra Zerouati.

La COP25, à laquelle prennent part des délégations de 196 pays, vise à finaliser les préparatifs pour appuyer l'Accord de Paris de 2015 sur le climat et continuer de relever le niveau d'ambition en prévision de l'élaboration des plans d'action nationaux contre les changements climatiques à l'approche de la phase cruciale de mise en œuvre en 2020.

Pour rappel, l'Algérie a ratifié l'ensemble des accords internationaux visant la réduction de l'émission des gaz à effet de serre et la lutte contre le réchauffement climatique.

L'Algérie a ratifié l'Accord de Paris sur le climat (COP21) en 2015 dans le but de contribuer à réduire la hausse de la température mondiale, par rapport à la période préindustrielle, de 2 degrés Celsius à la fin du siècle.

La ratification du COP21 a permis à l'Algérie de prendre part à une dynamique internationale pour la transition énergétique et la protection du climat.

Les efforts de l'Algérie dans la lutte contre le changement climatique ont été récemment salués par le Coordonnateur résident du système des Nations Unies en Algérie, Eric Overvest.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.