Sénégal: 32e Edition de la fête patronale de la Paroisse Marie Immaculée des Parcelles assainies

9 Décembre 2019

Les fidèles de la paroisse Marie Immaculée des Parcelles Assainies (MIPA) ont célébré hier, dimanche 8 décembre, la 32e édition de leur fête patronale placée sous le haut patronage des hommes.

Dans son homélie, l'Abbé Jean Benoît Diokh a invité les fidèles, venus massivement prendre part à la messe solennelle de cette fête coïncidant avec la célébration du jubile des pères Louis Diédhiou, Flavio Facchin et Marcel Thiaw, à s'approprier les vertus de «Silence, d'Ecoute et de Disponibilité» de Marie dans leur vie quotidienne.

La communauté catholique des Parcelles assainies a célébré hier, dimanche 8 décembre, la 32e édition de sa fête patronale. Placé sous le haut patronage des hommes, cette édition a coïncidé avec la célébration du jubile de trois prêtres.

Il s'agit d'abord du père Louis Diédhiou, actuel Supérieur de la délégation des missionnaires Oblats de Marie Immaculée au Sénégal et en Guinée Bissau et premier prêtre de la Paroisse qui fêtait ses 25 ans de vie sacerdotale.

Ensuite, il y a le père Flavio Fachin, Curé émérite de MIPA, 30 ans de sacerdoce, et son successeur, père Marcel Thiaw, actuel Curé et deuxième prêtre des Parcelles qui fêtait ses 15 ans de sacerdoce.

Dans son homélie devant des fidèles venus massivement prendre part à la messe solennelle de cette fête, l'Abbé Jean Benoît Diokh, Curé de la Paroisse de Ndiaganiao et natif des Parcelles Assainies s'est intéressé «aux trois vertus de la Vierge Marie» que sont : «le Silence, l'Ecoute et la Disponibilité».

S'adressant à l'assemblée des fidèles, venus nombreux prendre part à cette messe solennelle, il les a invités à s'approprier ces trois vertus dans leur vie de chaque jour. «À force de parler, on entend plus les paroles de Dieu qui nous parle chaque jour.

Il faut savoir se taire, garder le silence comme Marie lors de la visitation de l'ange Gabriel ; cela nous permettra d'être en symphonie avec Dieu».

Poursuivant son homélie, Abbé Jean Benoît, ajoute, au sujet de «l'Écoute», que c'est une vertu qui permet accueillir la parole de Dieu mais aussi de venir en aide au prochain. S'agissant de la «Disponibilité», il a indiqué qu'il permet de servir Dieu, l'Église et les autres.

Il faut souligner que cette messe a enregistré la présence de plusieurs personnalités administratives, politiques, religieuses et coutumières des Parcelles Assainies dont, entre autres, le sous-préfet des Parcelles Assainies, Babacar Mar, le maire des Parcelles Assainies, Moussa Sy, et son collègue de Cambéréne, Amadou Samba, pour ne citer que celles-là.

Outre la célébration eucharistique, plusieurs activités étaient au menu de cette grande fête paroissiale célébrée chaque année le 8 décembre, fête de l'Immaculée Conception.

A l'image des éditions passées, ce sont les enfants qui ont ouvert le bal, le samedi 7 décembre, avec leur fête patronale à l'école privée catholique Saint Eugène de Mazenod de l'unité 12 des Parcelles Assainies.

Avant de céder la place à la coordination des chorales paroissiales pour un grand concert religieux dans l'enceinte de l'église, en présence des prêtres jubilaires, leurs confrères dans le sacerdoce et des fidèles qui ont répondu massivement présent.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.