Cameroun: Semi-marathon de la paix et de la fraternité - Les Kenyans en maîtres

Kosgei Henry Cheruiyot et Cheruto Isgah ont remporté l'épreuve samedi dernier au Boulevard du 20 mai à Yaoundé.

Un entraînement ou presque. Samedi dernier, sur les plus de 21 km du parcours de la première édition du Semi-marathon de la paix et de la fraternité, Kosgei Henry Cheruiyot a donné le tempo. Quoi de plus normal qu'il franchisse la ligne d'arrivée après 1h07s d'efforts. Après le départ, le coureur kenyan fait partie d'un groupe de cinq coureurs au niveau du monument de la Réunification. Ce fut le seul moment de la course au cours duquel la résistance a pu suivre la cadence.

Au niveau du quartier Melen, Kosgei Henri Cheruiyot va évoluer en solo jusqu'au bout. Laissant ainsi les accessits aux coureurs locaux que sont Dinze Evele (deuxième) et Franck Tchouteng (troisième). Chez les dames, le Kenya va une fois de plus truster la première place. Cheruto Isgah est la première de toutes avec un chrono de 1h15mn53sec. Ndifon Pamela Malawi termine à la deuxième place, à presque sept minutes, et Tatah Carine à presque 10 minutes de l'Est-africaine. En dames comme en messieurs, les récompenses ont été les mêmes. A savoir 1,5 million F pour le vainqueur, un million F pour le deuxième et 750 000 F pour le troisième. La course qui a constitué le point final de la 11e édition de la Journée nationale de l'Education physique a connu la participation de 247 coureurs.

Prenant immédiatement le relai du semi-marathon, la marche sportive de la paix et de la fraternité a connu une forte mobilisation populaire. Conduite par le ministre des Sports et de l'Education physique, Narcisse Mouelle Kombi, et le ministre de la Jeunesse et de l'Education civique, Mounouna Foutsou, la procession intergénérationnelle de presqu'un kilomètre a exalté les valeurs concourant à l'harmonie sociale. Comme elle a démarré, la marche a pris fin en mouvements et en rythmes, avec une dynamique séance de fitness-aérobic.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.