Afrique-Europe - Un nouvel élan

La présidente de la Commission de l'Union européenne a eu des entretiens samedi à Addis-Abeba avec le président de la Commission de l'Union africaine et les autorités éthiopiennes

Installée le 1er décembre dernier dans ses fonctions, la toute nouvelle présidente de la Commission de l'Union européenne (UE), elle a choisi l'Afrique pour effectuer son tout premier déplacement officiel hors du continent européen. Ursula Von Der Leyen s'est rendue samedi à Addis-Abeba en Ethiopie où elle a eu des échanges avec son homologue de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat.

« Je ne suis pas là pour présenter un quelconque grand plan pour l'Afrique. Je suis là avant tout pour écouter », a-t-elle indiqué d'entrée de jeu. « J'espère que ma présence à l'UA pourra envoyer un fort message politique parce que le continent africain et l'Union africaine comptent pour l'UE et la Commission européenne », a poursuit l'hôte du continent.

Les deux dirigeants ont surtout évoqué les questions migratoires et sécuritaires. Côté européen, l'on est conscient de ce qu'une synergie d'actions pourrait permettre d'apporter une solution efficace à ces problèmes. « Honnêtement, je n'ai pas toutes les réponses à ces défis, mais je suis convaincue qu'ensemble nous pouvons trouver les réponses (... ) Pour nous, pour l'Union européenne, vous êtes plus qu'un voisin », a indiqué Ursula Von Der Leyen.

En retour, le président de la Commission l'UA a appelé à une véritable mobilisation internationale contre le terrorisme. Mais Moussa Faki Mahamat a surtout plaidé en faveur d'un « partenariat stratégique et multiforme avec l'Europe ». « L'Afrique a fait des progrès dans son intégration économique et politique, notamment avec le lancement de la zone de libre-échange continentale. Nous avons un partenariat également très suivi dans le domaine de la paix, de la sécurité et de la stabilité », a-t-il souligné.

La rencontre qui s'en est suivie avec le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, prix Nobel de la paix, a été marquée par la signature de nombreux accords d'aide financière européenne octroyée à l'Ethiopie. D'un montant de 170 millions d'euros, soit plus de 111 milliards de F, cette enveloppe sera affectée aux transports et infrastructures, à la santé, à l'organisation des élections générales prévues en mai 2020 et à la création d'emplois. « L'Éthiopie a donné de l'espoir à tout le continent », a-t-elle relevé. Avant de quitter Addis- Abeba, la présidente de la Commission européenne a rendu une visite de courtoisie à Sahle-Work Zewde, première femme présidente de la République fédérale d'Éthiopie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.