Sénégal: Une convention de 700 milliards pour financer l'économie circulaire

Dakar — Le président du Groupement d'intérêt économique (GIC) du Bosséa, Yaya Abdoul Kane, a signé lundi avec Owac Engeering compagny, une entreprise italienne, une convention de financement d'un montant de 700 milliards de francs CFA, pour la réalisation du projet "Sénégal Dev Bosséa" axé sur l'économie circulaire, a constaté l'APS.

"Ce projet, dont le coût global est estimé à environ 700 milliards FCFA, est axé sur l'économie circulaire qui couvre les secteurs d'activités tels que l'agriculture, l'agrobusiness, la pèche, l'élevage, la santé, l'éducation, les énergies, l'habitat (... )", a déclaré M. Kane, lors de la cérémonie de signature.

Selon lui, la mise en œuvre du projet contribuera de façon significative à la transformation structurelle de l'économie locale et nationale avec la réalisation d'infrastructures, dans les secteurs ciblés, à la capacitation des acteurs et à la création d'emplois.

"L'intervention du projet au Sénégal s'inscrit dans les initiatives de +finance sociale+ axées sur des ressources économiques et financières capables d'améliorer l'économie réelle des pays sous-développés et favorisant ainsi les voies d'une croissance vertueuse et d'innovation sociale", a-t-il expliqué.

Le président du GIC a fait remarquer que "le schéma conçu pour le Sénégal, en plus de refléter un schéma d'économie circulaire, est conforme au rapport 2017 du réseau Global impact investing network, qui souligne précisément l'émergence du marché financier à fort impact social".

Dans cette perspective, il a souligné que "le projet est soutenu financièrement par la IBE Inc, une société américaine basée au Texas et qui gère les fonds disponibles de la réserve fédérale américaine destinés au financement de projet à fort impact social en développant des partenariats dans les pays du sud, notamment en Afrique".

Les partenaires du GIC assument les risques liés à la planification, à la construction, à la gestion et à la maintenance du projet pendant une période de cinq années de grâce pour définir les autorisations, les plans d'entreprise et les projets exécutifs +30/35 ans d'amortissement, a ajouté M. Kane, par ailleurs directeur de l'Agence de gestion du Patrimoine bâti de l'État (AGPBE) et ancien ministre.

"Le GIC n'ayant pas les garanties nécessaires pour réaliser un tel projet, a donné mandat à la société Owac Engeering compagny qui a manifesté son intérêt pour le projet et qui s'est engagé à fournir la garantie nécessaire et à travailler en parfaite collaboration avec les entreprises sénégalaises", a-t-il fait savoir.

Le représentant de la Société Owac Engeering Compagny, Francesco Martello, s'est réjoui de la signature de convention de partenariat avec le GIC Bosséa, qui regroupe les communes de Agnam, Dabia, Oréfondé et Thilogne, dans la région de Matam pour la réalisation du projet "Sénégal Dev Bosséa".

Il a souligné "la nécessité d'une synergie d'actions entre les pays développés et les pays en voie de développement pour passer d'une économie néant à une économie verte au profit des populations".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.