Maroc: Participation du Maroc aux 21èmes Journées théâtrales de Carthage

10 Décembre 2019

Les 21èmes Journées théâtrales de Carthage (JTC) se sont ouvertes, samedi à Tunis avec la participation de plusieurs pays, dont le Maroc.

Quatorze œuvres, dont "Un autre ciel" du dramaturge marocain Mohamed Al Horr, sont en lice pour le Tanit d'Or, distinction suprême de ces journées qui se tiennent jusqu'au 15 décembre.

Ont été également retenues à la compétition officielle de ces journées des pièces théâtrales très célèbres, telles que "Assainissement " (Tathir) et "Cicatrice" de Ghazi Zoghbani (Tunisie), "L'alliance et les colliers" de Nasser Abdelmomen (Egypte), "Les espaces d'Ismail" d'Ibrahim Hanoun (Irak), "Le chien de la dame" de Tarak Kobti (Palestine) et "Alchimie" de Salim Ajjaj (Syrie). Pas moins de 110 spectacles dont 25 Tunisiens, 24 représentant le Bahreïn, la Côte d'Ivoire, l'Egypte, les Emirats arabes unis, la Jordanie, l'Irak, le Liban, la Palestine, le Sénégal, le Sultanat d'Oman et la Syrie et 17 mondiaux tiendront le public en haleine durant cette 21e session.

En marge de l'ouverture de ces journées, une convention de partenariat a été signée entre le ministère tunisien des Affaires culturelles et l'Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences (ALECSO), pour la création d'un prix qui sera attribué à la meilleure œuvre théâtrale en arabe.

Cette nouvelle distinction, qui portera le nom de l'Alesco, vise notamment à encourager l'usage de la langue arabe dans les manifestations internationales comme elle permettra aux gagnants de participer aux manifestations créées par cette organisation arabe d'envergure et bénéficier de ses programmes de financement.

Prennent également part à la sélection parallèle, 23 créations dont 8 originaires de pays arabes, 4 de pays africains et 17 de Tunisie.

Cette manifestation sera l'occasion de découvrir également 6 spectacles tunisiens dans le cadre de la section "Itinéraire", 17 créations dans le cadre de la section "Théâtre du monde", 3 dans la section "Expression théâtrale arabe de la migration", 9 dans la section "Théâtre dans les régions", 15 dans la section "Théâtre pour enfant", 11 dans la section "Théâtre de la liberté" (Théâtre dans le milieu carcéral), 4 dans la section "Théâtre amateur", 12 dans la section "Théâtre scolaire" et enfin 6 dans la section "Théâtre dans les maisons de culture".

De nombreux prix ont été réservés à la compétition officielle dont le Prix de la meilleure œuvre, Prix de la meilleure mise en scène, Prix du meilleur texte théâtral, Prix du théâtre de l'opéra pour la meilleure scénographie, Prix de la meilleure interprétation féminine et Prix de la meilleure interprétation masculine. Quant à la sélection parallèle, le comité d'organisation des JTC a prévu quatre prix, à savoir le Prix de l'Union générale tunisienne du travail pour la meilleure technique théâtrale, le Prix Néjiba Hamrouni du Syndicat national des journalistes tunisiens pour la liberté d'expression, le Prix de la liberté (meilleure œuvre pour les clubs de théâtre dans les institutions pénitentiaires décerné par les JTC, l'Instance nationale pour la prévention de la torture et Amnesty international) et le Prix de la diversité culturelle (Organisation internationale de la francophonie).

Le jury de la compétition officielle, présidé par le Tunisien Raouf Ben Amor, comprend le Marocain Abdelouahed Ben Yasser, l'Egyptien Jamel Yakout, l'Irakien Salah Alkasab, l'Ivoirien Koffi Kwahulé et le Tunisien Kamel Allaoui.

Les JTC sont organisées en partenariat entre le ministère tunisien des Affaires culturelles et l'établissement tunisien pour la promotion des manifestations culturelles et artistiques.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.