Angola: Un accord stimule les investissements dans le secteur des transports

Luanda — L'Angola et les Émirats arabes unis ont signé lundi, à Dubaï, un mémorandum d'entente, basé sur un partenariat stratégique pour développer et exploiter divers projets dans ce secteur au niveau national.

Selon un communiqué de presse parvenu le même jour à l'Angop, le ministre angolais des Transports, Ricardo D'Abreu et le cheikh Ahmed Dalmook Al Maktoum de l'État asiatique ont été des signataires de ce document.

L'accord prévoit la réhabilitation et la modernisation de l'aéroport international 4 de Fevereiro et des investissements dans des infrastructures susceptibles de permettre une accélération de l'activité économique, ainsi que dans les domaines de croissance de l'activité commerciale publique et privée.

À Dubaï, Ricardo D'Abreu a visité le siège de DNATA, où il a eu des contacts avec Adnan Kazim, vice-président de ce fournisseur de services aéroportuaires, de l'assistance en escale, de la cargaison, des voyages et de la restauration aérienne sur les cinq continents.

Cependant, les deux dirigeants ont envisagé les possibilités de cette entreprise de démarrer ses opérations en Angola, dans le cadre des futures concessions aéroportuaires.

Le ministre des Transports a également été reçu par le vice-président des Fonds Souverain de Dubaï, avec qui il a évoqué l'intérêt de cette institution pour un éventuel financement des infrastructures aéroportuaires et portuaires.

Lors de ces visites et réunions tenues aux Emirats Arabes Unis, Ricardo D'Abreu a été accompagné par l'ambassadeur angolais à Dubaï, Albino Malungo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.