Angola: João Lourenço salue l'élection de Georges Chikoti

Nairobi — Le vice-président de la République, Bornito de Sousa, a remercié, au nom du Chef de l'État angolais, João Lourenço, la confiance placée par le Groupe ACP au candidat angolais, Georges Chikoti, pour le poste le plus haut de secrétaire Général de l'ACP.

Le remerciement de l'homme d'État angolais a été exprimé par le vice-président de la République, Bornito de Sousa, lors de son discours ce lundi, à Nairobi, au 9e sommet des Chefs d'État et de Gouvernement de l'ACP, en représentation du Président João Lourenço.

"Tout d'abord, je remercie, au nom du Président de la République d'Angola, João Manuel Gonçalves Lourenço, que nous représentons ici, la confiance placée dans le candidat angolais au poste de secrétaire général de l'ACP", a affirmé Bornito de Sousa, qui a saisi l'occasion pour saluer les qualités de Georges Chikoti dans le leadership du groupe dans la conjoncture actuelle.

Bornito de Sousa s'est dit préoccupé par le «moment complexe de la conjoncture mondiale actuelle, marqué par le ralentissement économique mondial, le changement climatique catastrophique, la tension commerciale entre les États-Unis et la Chine, avec des répercussions directes sur les économies de nos pays et l'approche du résultat du Brexit, avec les implications attendues pour les relations entre l'Europe et ses partenaires, y compris le groupe des pays ACP ».

«C'est dans ce contexte que le Groupe ACP adopte un programme de transformation et de changement, avec la révision de l'Accord de Georgetown. Nous considérons donc l'élection du (... ) secrétaire général de l'ACP comme une source de fierté et de joie, mais aussi d'une grande responsabilité», a garanti le vice-président angolais.

Selon Bornito de Sousa, Georges Chikoti a le profil idéal pour cette mission, car, en plus de ses qualités individuelles, il bénéficie du soutien total et inconditionnel du Gouvernement angolais pour les lignes de force de sa plateforme et les objectifs du Groupe ACP, notamment dans la mise en œuvre d'un programme pour un multilatéralisme proactif et axé sur les résultats».

En ce qui concerne l'adoption de la Déclaration de Nairobi, il a appelé à l'esprit d'unité en s'attaquant, un à un, les défis communs tels que le changement climatique, le chômage, la faim et la pauvreté, la paix, la stabilité et la prospérité dans l'espace commun; l'industrialisation et la création d'un cadre de grandes er meilleures opportunités avec des gains partagés.

Il a souligné que les objectifs de développement humain, politique, économique et social ne seraient pas pleinement atteints sans placer l'éducation et la formation professionnelle et technologique des jeunes et des femmes, déjà alignées sur la quatrième révolution industrielle, au sommet des priorités de l'agenda ACP, avec la participation de tous les États membres et partenaires.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.