Madagascar: Ils ont fait le buzz... - Au nom des îles éparses, du mariage et des zombies

Les réseaux ont été particulièrement volubiles ces derniers jours. Twitter a été placé en première ligne grâce au tweet plein de bonne humeur du président français, Emmanuel Macron. Que la France installera « une station de recherche... dès l'année prochaine ». Pendant que les pourparlers entre les parties prenantes, malgaches et françaises, concernant la restitution, ou hypothétiquement une cogestion, devraient encore se poursuivre à Paris. A en croire cette déclaration présidentielle, les futures discussions feront office de tourisme pour la délégation nationale qui devrait s'y rendre. Et ce, peut-être aux frais des malgaches.

Il est difficile de ne pas penser que cette attitude d'Emmanuel Macron ne s'apparente à de la défiance envers l'Etat malgache. Et pour le moment, il semble avoir le dessus. A part organiser un débat national sur la question des îles éparses au CCI Ivato qui ne fait que retarder la réaction, du moins institutionnelle, des malgaches. Face à la pression française en crescendo, c'est quelque peu minime. De plus, dans toute stratégie, on enseigne dans les écoles militaires que plus le temps passe, plus l'adversaire aura amplement de la marge pour se préparer à une éventuelle contre-attaque. Déjà avec l'avantage de l'occupation du terrain, de l'espace, la France semble aussi gagner dans le temporel.

Sans parler des moyens, il suffit de faire la comparaison en termes de budget pour l'armement et celui réserver à la diplomatie des deux pays. Par exemple, la France réserve 50 milliards de dollars pour la défense, impossible de convertir en ariary avec une simple machine à calculer, bien loin devant la Chine et l'Italie. Dès lors, chasser les sorcières de la République ou les brebis galeuses, ceux et celles qui font également le buzz depuis l'étranger, serait plus facile. Au lieu de convoquer l'ambassadeur français, comme a fait le gouvernement français avec l'ambassadeur turc après les déclarations cinglantes de Recep Tayyip Erdogan envers Emmanuel Macron en fin novembre.

Mais heureusement qu'une voiture de fonction de l'Administration est utilisée comme tête de cortège de mariage. Causant les railleries sur la planète facebook. Cela au moins a été un bol d'air frais pour les malgaches. Tout comme ces eaux qui submergent la ville d'Antsiranana actuellement à cause de l'approche d'un cyclone, les photos ont fait le tour du web en un clin d'œil. Ou encore, la population tamatavienne qui fait des « concours » de photos prises dans le noir pour profiter pleinement du délestage qui y fait rage. Heureusement, que les malgaches ont un certain sens de l'humour... Eux au moins, ils ont fait le buzz en mode « moramora » malgré les pires conditions. Ajoutant encore plus d'humour, certains internautes se demandent : comment le TIM arrive à faire tout cela ? En attendant, Pavlov peut sûrement sourire d'où il est.

Quoi qu'il en soit, la sagesse des malgaches, sa résilience et surtout son humour, signe d'intelligence parait-il, restent apparemment intacts. Sinon, ce seront des zombies hagards, sans autre avenir que la gourmandise cannibale et hyper harassés qui feront le buzz dans les jours à venir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.