Madagascar: Danse - Echange artistique entre l'Université d'Antananarivo et celle de La Réunion

Près de dix danseurs malgaches iront à La Réunion en juin 2020 pour livrer un spectacle.

Treize étudiants issus de plusieurs départements de l'Université d'Antananarivo ont bénéficié d'une formation de danse qui s'est déroulée au gymnase d'Ankatso au premier étage du 2 au 9 décembre. Ce partage de savoir-faire est assuré par deux professeurs-chorégraphes Malgache et Réunionnais, Saraela Ramparany et Dominique Marceau.

C'était une semaine de formation intensive où le matin, les formateurs transmettent leurs techniques de danse avec les étudiants de l'ENS, tandis que l'après-midi est consacré aux danseurs qui seront sélectionnés pour venir à La Réunion. « Les échanges entre l'université de La Réunion et celle d'Antananarivo datent de plusieurs années. Des projets artistiques sont lancés pour l'année universitaire 2019-2020. En juin 2020, un spectacle sera organisé à l'Université de La Réunion. Les danseurs malgaches viendront rejoindre les étudiants Réunionnais, et partageront la scène », a expliqué Saraela Ramaparany.

En effet, la chorégraphie évoque l'histoire d'une jeune paysanne. Fille de pêcheur, elle quitte son village pour poursuivre ses études en ville. Elle découvre des choses qu'elle n'a jamais vues auparavant. Le mode de vie ne ressemble pas à celui de son village. Des années passent, la vie suit son cours. La fille du village est devenue une jeune femme citadine. Pourtant, elle n'a pas laissé derrière elle ses souvenirs de la campagne. Au contraire, elle mélange la culture urbaine avec celle de la campagne. Bref, l'interculturalité est le message dominant de la chorégraphie montée par Saraela Ramparany et Dominique Marceau.

Moderne Jazz comme style de danse. Ce genre de danse est rarement pratiqué par les jeunes de la Grande île. Les étudiants formés ont sidéré par ce style. C'est le cas de Solo Mamy Feno Safidy Razafimahatratra, étudiant en Pharmacologie, « j'ai jamais pratiqué le modern Jazz dans ma vie. Ça demande beaucoup de concentration et de l'énergie», a-t-il commenté. Quant à Hanitriniaina Mampionina, elle veut approfondir la technique « Je pratiquai la danse de salon depuis deux ans. Mais ce style est nouveau pour moi », a-t-elle affirmé. Michèle Ange Ralaihelinarivony, étudiante en Histoire, danseuse depuis quelques années, a souligné que la danse Modern Jazz est une danse « riche en techniques qui cherchent à valoriser la dynamique du mouvement, à en maîtriser l'énergie par la respiration, à en utiliser l'espace dans toutes ses ressources ». Ce genre de danse n'hésite pas à enrichir d'autres univers comme les danses traditionnelles.

Marceau le danseur d'Indianocéanie. Professeur de danse à La Réunion au Service Universitaire des Activités Physiques et Sportives (SUAPS), Dominique Marceau a découvert la danse à l'âge de 31 ans. Il enseigne aux collèges puis aux lycées à La Réunion. Il s'est professionnalisé dans son métier, après avoir fait plusieurs années de stage aux Etats-Unis et en Angleterre. Ce voyage lui a permis de découvrir le monde de la danse. Dominique Marceau à une longue histoire avec Madagascar. Il débarque dans la Grande Ile en 1997. Il est venu comme expert scénographe désigné par la France pour venir former la troupe de danse malgache qui représentait le pays aux jeux de la francophonie. Dès lors, ce professeur de danse réunionnais met en avant la culture du Sud-ouest de l'Océan Indien. Dominique Marceau part pour La Réunion ce jour tout en accomplissant sa mission.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.