Congo-Kinshasa: Forum « Les Héroïnes » - Une journée spéciale consacrée au leadership féminin

L'hôtel Pullman sera ce mardi le théâtre d'un grand événement de haute portée sociale, mettant en scène près de deux cents femmes cadres, entrepreneures, porteuses de projets ou simplement influentes dans leur secteur d'activités.

Autour des thématiques bien tamisées, les femmes d'Afrique et d'ailleurs vont réfléchir sur leurs conditions et la manière d'impacter positivement, par leur travail, la société dans laquelle elles vivent. Il s'agit des instants de partage d'expériences, d'accompagnement des projets, de rencontre avec des femmes managers, mais aussi d'édification sur les attentes de la gente féminine en rapport avec son éclosion sociale.

Au menu de l'espace plénière, quatre dirigeantes actrices du changement vont témoigner comme pour donner le go des activités. De la conversion professionnelle au cumul d'activités en passant par le renouvellement des techniques du management, des femmes dirigeantes vont partager les changements auxquels elles ont été confrontées pendant leur carrière. A l'occasion, elles vont livrer leurs conseils aux futures femmes leaderes. Sous la modération de Marlène Ngoyi (administratrice directrice générale de BGFIBank), le débat s'annonce d'un bon niveau au regard du profil des intervenantes, pour la plupart administratrices de société ayant forcément une expérience à partager.

Plus l'on va évoluer dans la journée, plus les sujets à débattre vont s'accumuler, les uns aussi intéressants que les autres. Sous des regards croisés, les participantes vont, au fil des heures, se découvrir à la conférence-plénière par rapport à leurs convictions profondes, notamment sur le développement personnel et professionnel et également sur l'entrepreneuriat féminin. Des entrepreneures atypiques, au parcours tout aussi exceptionnel, ne sont pas en reste. Elles vont, à l'occasion, édifier leurs condisciples sur les aléas ayant émaillé leur cursus professionnel.

Des ateliers, il y en aura à profusion dans ce premier forum kinois, quitte aux participantes de choisir les thématiques allant de pair avec leurs préoccupations. Du capital humain à la communication orale en passant par l'estime de soi, le syndrome de l'imposteur, etc., il y a sûrement matière à débat dans cet éventail des thèmes sélectionnés. A la fin, la possibilité est donnée, via le concept « Met the boss », à toute participante de rencontrer des femmes élevées en dignité au regard de leur fonction et statut social, et d'échanger avec elles, sans intermédiaire.

Dans la seconde série de l'atelier du développement personnel, la « Politique du genre en Afrique, focus sur la République démocratique du Congo » est le thème qui sera au centre des discussions. Tout part du constat selon lequel le chômage affecte plus les femmes en Afrique que les hommes. En effet, selon un rapport de l'Organisation internationale du travail dans le pays, il en résulte que très peu des femmes occupent des postes de direction et 75% d'entre elles touchent un revenu en dessous du revenu moyen. D'où, les entreprises doivent se munir des politiques solides pour contrer ce « Gender gap ».

Quelles sont les priorités et comment accélérer la mise en place des mesures efficaces ? Autant de questions auxquelles les participantes devront répondre dans leur quête de solution pouvant tirer les Congolaises des méandres du désœuvrement, de la sous-qualification et de la marginalisation sociale forcée. La signature de la Charte de la diversité du genre de l'Africa CEO forum, dans laquelle les participantes vont s'engager en y adhérant librement, va sanctionner cette journée spéciale consacrée au leadership féminin.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.