Cameroun: Complexe sportif d'Olembe - Le transfert de responsabilité se poursuit

Le Minsep a présidé vendredi dernier une séance de travail ayant trait à l'évaluation du chantier et au processus de clôture du marché entre l'Etat du Cameroun et Piccini.

Faire une inspection-évaluation devant établir de façon succincte la quantité, la qualité et la valeur du matériel présent ou non sur le chantier du complexe d'Olembe, relativement à la clôture du contrat liant le Cameroun à l'entreprise Piccini. Telle était l'une des recommandations de Narcisse Mouelle Kombi, ministre des Sports et de l'Education physique, le 3 décembre dernier. Trois jours plus tard, le Minsep était de nouveau sur le site dans le but de superviser une séance de travail relative à cette directive.

Des travaux de vendredi, 8 décembre 2019 il ressort que le processus d'évaluation de la situation du chantier a bien démarré. Un premier constat technique contradictoire sur la situation de l'aire de jeu, des voies et réseaux divers (VRD) ainsi que des bureaux administratifs a été établi par Egis, l'assistant à la maîtrise d'ouvrage. Le processus va se poursuivre sur les autres parties du chantier dans les prochains jours. La réunion s'est déroulée en présence des responsables de l'entreprise italienne Piccini. Entre les deux parties, les échanges se sont effectués dans un esprit constructif, de franche collaboration et d'apaisement, pour une clôture sereine du marché les liant. Ainsi, l'équipe de CT a-t-elle constaté que concomitamment à la séance de travail, il y a eu la libération du bloc administratif par l'entreprise Piccini. Des véhicules se succèdent pour le déménagement de divers effets personnels et du mobilier dans les bureaux.

Alors que se poursuit ce processus d'évaluation, Magil, le nouveau maître d'oeuvre, est en pleine phase de préparation des pré-mobilisations. Les premiers engins et ouvriers étaient attendus in situ dans l'après-midi pour le démarrage effectif des travaux. Ceux-ci vont concerner prioritairement l'aire de jeu du stade principal et les réseaux externes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.