Cameroun: Douala - Plusieurs incendies dans la ville

Le marché de Youpwè, un snack-bar à Bonamoussadi et les locaux de la Poste de Bonanjo touchés.

Trois incendies ont marqué l'actualité de la cité économique du 5 au 7 décembre 2019. Le premier s'est déclenché aux environs de 21h jeudi, au marché Youpwè, dans l'arrondissement de Douala II. Plusieurs boutiques sont ainsi parties en cendres. Selon les témoignages, l'origine du feu serait liée à une manipulation de carburant frelaté. Les sapeurs-pompiers ont pu circonscrire les flammes au bout de quelques heures. Et avant eux, les riverains et quelques commerçants avaient essayé d'éteindre le feu comme ils pouvaient, et de sauver ce qui pouvait encore l'être.

Les pertes matérielles sont évaluées à plusieurs millions F. Quant aux pertes en vie humaine, aucune n'a été signalée sur les lieux du sinistre, mais un blessé grave a été enregistré. Le deuxième incendie a eu lieu dans la nuit de vendredi, le lendemain, dans l'arrondissement de Douala V, au lieudit Sable Bonamoussadi. Réduisant en cendres un snack-bar très couru de la ville, « Las Vegas Vip ». Ici encore, aucune perte en vie humaine enregistrée, mais des pertes matérielles en dizaines de millions F.

Des équipements et autres marchandises qui ont fondu dans des flammes d'une violence telle que les sapeurs-pompiers de Ngodi ont dû être appuyés par ceux du Port autonome de Douala, de Camrail et par les véhicules anti-émeutes de la gendarmerie nationale. Des secours nécessaires qui ont permis de stopper la propagation du feu aux habitations voisines. Le troisième feu, de moindre envergure celui-là, a été enregistré dans les locaux de la Poste à Bonanjo, Douala 1er samedi 7 décembre au matin. Des documents seraient partis en fumée. L'incendie a rapidement été maitrisé par les sapeurs-pompiers.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.