Ile Maurice: Corps repêché à Albion - Yhonivan Sundanum, «La mer inn kokin mo frer... »

10 Décembre 2019

La noyade d'Ian Kurcy Sundanum, 23 ans, dont le corps a été repêché di- manche, à Albion, par des éléments de la National Coast Guard d'Albion et du Groupe d'intervention de la police mauricienne, suscite beaucoup de questions. La thèse de foul play n'est pas non plus écartée. Le médecin légiste, le Dr Shaila Prasad-Jankee, qui a pratiqué l'autopsie, attribue le décès à une asphyxie due à la noyade mais elle aurait aussi noté des traces de compression sur la nuque de cet habitant de Mont-Roches. La Criminal Investigation Division de l'Ouest a été saisie du dossier.

Pour approfondir l'enquête, elle devra visionner les images des caméras de surveillance installées près de la plage pour comprendre ce qui s'est vraiment passé. Un échantillon du contenu de l'estomac du défunt sera aussi envoyé au Forensic Scientific Laboratory pour examen toxicologique.

Selon les informations recueillies par la police, Ian Kurcy Sundanum s'est retrouvé en difficulté dans l'eau lors d'une sortie avec une dizaine d'amis. Après l'avoir ramené à terre, les gardes-côtes ont tenté de lui prodiguer les premiers soins en attendant l'arrivée du Service d'aide médicale d'urgence (SAMU). Un médecin devait alors confirmer que le jeune homme avait déjà rendu l'âme. D'après le témoignage d'un de ses proches, une vague houleuse l'aurait poussé vers le large. Un de ses amis aurait tenté de le tirer hors de l'eau en l'agrippant par le cou. C'est quand son ami aurait voulu le sauver de cette façon qu'il aurait été blessé au cou. La victime aurait été ensuite soulevée par une autre vague qui l'aurait poussée au large. D'autres témoins seront entendus sous peu.

Les funérailles d'Ian Kurcy Sundanum ont eu lieu hier. Son frère cadet, Yhonivan, n'arrive pas à y croire. «Mon frère était un bon vivant, il n'a jamais manqué de respect à autrui. Il était un modèle pour moi car, du côté des études, il venait de terminer ses études universitaires. Il prenait des cours pour devenir enseignant et il était en stage. Je vais suivre dans ses pas pour réussir dans la vie. Ian a inculqué en moi courage, détermination et motivation. Malgré que nous faisions face à des difficultés, il n'a jamais baissé les bras.»

Yhonivan n'était pas avec son grand frère le jour du drame car il révisait pour ses examens. «Je ne crois pas en la thèse de foul play. Les amis avec lesquels il était ce dimanche sont comme ses frères. L'un d'eux a voulu le sauver, mais en l'agrippant, il l'aurait griffé mais personne d'entre eux n'avait une dent contre lui et personne ne l'aurait étranglé.» Toutefois, l'enquête policière se poursuit pour faire toute la lumière dans cette affaire.

Aucune trace du disparu à Montagne-Jacquot

Quarante-huit heures après, les eaux houleuses de Montagne-Jacquot n'ont toujours pas livré son corps. Hyder Ali, 17 ans, est toujours porté disparu. Ses savates et son casque de moto ont par contre été retrouvés. Les recherches de la National Coast Guard, assistée par l'unité canine, le GIPM et le Fast Interceptor Boat de la NCG, ont continué depuis samedi mais elles n'ont rien donné jusqu'à l'heure. La famille garde espoir.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.