Congo-Brazzaville: Lutte contre les maladies cardiovasculaires - Le Congo instaure des journées dites "marche sportive de santé pour tous"

Le Premier ministre Clément Mouamba a officiellement lancé, le 8 décembre, à Brazzaville l'activité sportive nationale qui se tiendra désormais chaque premier et dernier dimanche du mois.

Le coup d'envoi de la marche sportive a été donné à l'esplanade du stade Alphonse-Massamba-Débat par Clément Mouamba, en compagnie des membres du gouvernement, des agents de la force publique, des étudiants, des sportifs, des journalistes ainsi que des responsables des administrations publique et privées, etc.

En une heure quinze minutes, les marcheurs ont parcouru sept kilomètres, sans interruption ni pause. De l'esplanade du stade, les participants ont chuté à la primature, en passant par le rond-point de la Patte doigt, le rond-point de la place de la République, le marché plateau ville, la Corniche, le Radisson blue, l'immeuble de la SNPC et la place de la gare .

Grace à son caractère national, cette activité est une manière de lutter contre l'expansion des maladies cardiovasculaires telles l'hypertension ainsi que les facteurs précurseurs de l'obésité. « Ces journées constituent une invitation aux Congolais de pratiquer la marche sportive afin d'éviter les maladies cardiovasculaires. Tout le monde est concerné. L'activité aura lieu deux fois par mois, soit vingt-quatre fois l'année », a précisé Clément Mouamba.

Cette marche sportive de santé pour tous est une initiative du ministère des Sports et de l'éducation physique, concrétisée par le décret présidentiel du 7 fevrier 2019. Elle devra se dérouler concomitamment dans toutes les localités du Congo selon un itinéraire déterminé par les autorités compétentes.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.